IRAK

Double attentat meurtrier près de Kerbala

L'explosion de deux voitures piégées près de Kerbala, sur la route menant à la ville sainte chiite de Nadjaf, a causé la mort d'au moins 19 personnes, selon un bilan donné par le ministère de l'Intérieur.

Publicité

AFP - Au moins 19 personnes ont été tuées lundi et des dizaines blessées dans un double attentat à la voiture piégée dans la ville sainte de Kerbala, à 110 km au sud de Bagdad, a-t-on appris auprès des services de secours et du ministère de l'Intérieur.

Selon un responsable des secours à Kerbala, le bilan s'élève à 19 morts et 47 blessés. Au ministère de l'Intérieur, un responsable, s'il confirme le nombre de morts, évoque lui 52 blessés.

La première explosion a été entendue vers 19H00 (16H00 GMT) dans le sud de la ville sainte où se trouvent les mausolées des imams Hussein et Abbas, figures emblématiques du chiisme. La localisation du second attentat n'était pas claire.

Les deux voitures piégées ont explosé deux jours avant la célébration de la naissance du Mahdi, le 12e et dernier imam. Les chiites, qui représentent la majorité de la population irakienne, croient qu'il réapparaîtra au moment du Jugement dernier.

Des centaines de milliers de pèlerins sont attendus dans les deux villes saintes de Najaf et Kerbala pour la célebration de la naissance en 869 de Mohammad al-Mahdi, qui a été "occulté" selon la croyance chiite à l'âge de cinq ans.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine