FRANCE

Ouverture d’une semaine décisive avec l’audition de Liliane Bettencourt

Les enquêteurs de la brigade financière se sont rendus, ce lundi, au domicile de Liliane Bettencourt pour auditionner l’héritière de L’Oréal. Le ministre du Travail, Éric Woerth, devrait, lui, être entendu mardi.

Publicité

En vacances dans sa résidence de Formentor, sur l’île de Majorque, Liliane Bettencourt a dû regagner plus tôt que prévu son hôtel particulier de Neuilly-sur-Seine. La milliardaire a été entendue ce lundi par les enquêteurs de la brigade financière.

Son audition, qui s'est tenue à son domicile de Neuilly, aura duré un peu plus de deux heures. Son avocat, Me Georges Kiejman, s’était rendu sur place "afin de la soutenir", assurant que l’interrogatoire s'est déroulé "sans son concours".

Très attendu, son témoignage doit permettre de répondre à plusieurs questions soulevées par la diffusion des enregistrements clandestins, avant l’audition du ministre du Travail, également prévue cette semaine.

C’est principalement sur le versant fiscal de l’affaire que l’héritière de l’Oréal a du fournir des explications. Les enregistrements, révélés par le site Mediapart, font en effet planer des soupçons de fraude fiscale dans la gestion de sa fortune.

Financement politique illégal

Considérée comme la femme la plus riche de France, Liliane Bettencourt possède-t-elle des comptes secrets en Suisse ? À qui appartient l’île d’Arros, aux Seychelles, et pourquoi n’est-elle pas déclarée au fisc français ? Deux questions centrales que les enquêteurs lui ont sans doute posées, l’audition des autres acteurs de cette affaire n’ayant, pour l’instant, pas permis d’y répondre.

Sur le plan politique, de ce qui est devenu "l’affaire Bettencourt", la milliardaire était appelé à s’expliquer sur les allégations de son ex-comptable, Claire Thibout, qui affirme que l’héritière et son défunt mari ont subventionné, illégalement, les activités politiques de plusieurs membres du gouvernement.

Au total, cinq enquêtes ont été ouvertes suite à la découverte des enregistrements clandestins, réalisés entre mai 2009 et mai 2010 par son majordome.au domicile de Liliane Bettencourt.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine