FOOTBALL

Les Bleus en finale de la Coupe d'Europe des moins de 19 ans

L'équipe de France des moins de 19 ans s'est qualifiée, mardi, pour la finale de la Coupe d'Europe, après sa victoire contre la Croatie (2-1). Elle y retrouvera l'Espagne, qui l'avait sèchement battue (4-0) en finale des moins de 17 ans en 2008.

Publicité

AFP - La France s'est qualifiée pour la finale du Championnat d'Europe des moins de 19 ans après sa victoire contre la Croatie (2-1), mardi à Caen, dans un match que les mini-Bleus ont dominé sans pour autant parvenir à tôt se mettre à l'abri.

Les Français rejoignent en finale l'Espagne, vainqueur un peu plus tôt mardi de l'Angleterre (3-1). Dix des mini-Bleus étaient présents en 2008 lorsque les Espagnols l'avaient facilement emporté (4-0) en finale de l'Euro des moins de 17 ans, et les joueurs de Francis Smerecki s'en souviendront sûrement vendredi.

Face à la solide défense croate (2 buts avant le match), les Bleus ont eu toutes les peines du monde à s'imposer. Pire, le match virait à la catastrophe, les Français encaissant dès la 4e minute un but de la tête d'Arijan Ademi.

Dangereux sur coups de pied arrêtés, effectuant un pressing haut et efficace, les Croates mettaient les Bleus à la peine.

"Cette équipe croate est très difficile à manoeuvrer, résumait le sélectionneur Francis Smerecki. Ils nous a énormément gênés au début puis au fur à mesure, on s'est remis dans le droit chemin."

Passé le premier quart d'heure, les mini-Bleus parvenaient à se montrer plus dangereux, par Tafer (17e), Kolodziejczak (30e) ou encore Sunu (31e) qui frappait le poteau.

Finalement, le prodige de Chelsea Gaël Kakuta obtenait l'égalisation en remportant son face-à-face contre le gardien Matej Delac (39e).

En seconde période, les Français monopolisaient le ballon sans pour autant prendre l'avantage. "L'apport des remplaçants", salué depuis le début du tournoi par Smerecki, se révélait encore payant, avec l'entrée en jeu de Cédric Bakambu (75e).

Ce dernier, décalé à gauche de la surface, d'une frappe enroulée de l'intérieur du pied droit, similaire à la "spéciale" de son aîné Thierry Henry, envoyait les mini-Bleus en finale (83e).

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine