PAKISTAN

Aucun survivant dans la catastrophe aérienne près d'Islamabad

Selon des officiels pakistanais, aucun des 152 passagers n'a été retrouvé vivant suite au crash de l'airbus A321 de la compagnie pakistanaise Airblue ce mercredi. Les secours tentent de rassembler les corps.

Publicité

Un Airbus A321 de la compagnie privée pakistanaise Airblue, qui avait 152 personnes à son bord, s'est écrasé mercredi, par mauvais temps, sur les hauteurs proches de la capitale pakistanaise Islamabad.

Selon des officiels pakistanais il n'y aurait aucun survivant à la catastrophe.

it
SUR LES LIEUX DE L'ACCIDENT

Matthieu Mabin, correspondant France 24 au Pakistan, s’est rendu sur les lieux du crash. Il évoque un "spectacle d’apocalypse" et précise que le site de l’accident, escarpé, est  "excessivement difficile d’accès", et nécessite une "véritable escalade". 

"Il règne une véritable pagaille, commente-t-il. Le site du crash, dans une zone montagneuse, est très difficile d'accès. Les secours s'y rendent à pied."

Il n'y a pas de signe de survivants sur le lieu du drame, selon les responsables des secours. "Jusqu'à présent, les secouristes ont récupéré au moins 20 corps", a déclaré Ramzan Sajid, porte-parole de la municipalité d'Islamabad.

"Il y a des corps gisant un peu partout sur le sol et très peu de passagers ont survécu à l'accident", avait déclaré un peu plus tôt à Reuters un responsable de la police d'Islamabad, Bin Yameen.

LES IMAGES DE L'ACCIDENT

Selon Matthieu Mabin, "il semble que l’avion ait percuté la montagne de plein fouet et a été littéralement pulvérisé, ce qui explique le très faible nombre de survivants".

Il ajoute cependant que l’heure n’est plus à la recherche de rescapés. "Au Pakistan, une république islamique où la religion musulmane est très ancrée, la priorité est de rassembler les corps afin de leur donner une sépulture", ajoute-t-il.

Le contact avec l'appareil, qui assurait la liaison Karachi-Islamabad, a été perdu à 04h43 GMT avec la tour de contrôle de la capitale. L'avion transportait 146 passagers et 6 membres d'équipage.

Une épaisse couverture nuageuse recouvrait les hauteurs boisées de Margalla, où l'avion s'est écrasé, et il pleuvait au moment de la catastrophe. En outre, la région connaît d'abondantes pluies de mousson depuis quelques jours.

La chaîne de télévision pakistanaise AAJ a montré des colonnes de fumée s'élevant du lieu de l'accident. L'armée dit avoir envoyé sur le site trois hélicoptères, des troupes se sont également rendues sur place.

La compagnie Airblue, à laquelle appartenait l'Airbus, assure des vols depuis 2004.

Le dernier accident d’avion meurtrier au Pakistan remonte au crash du F27 de Pakistan International Airlines, le 10 juillet 2006, suite auquel 45 personnes avaient péri. En 1992, un Airbus A300 de la même compagnie s’était écrasé à l’approche de la capitale népalaise, Katmandou, faisant 167 victimes.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine