Accéder au contenu principal
MOUVEMENT SOCIAL

La Grèce gravement touchée par une pénurie de carburant

Texte par : Dépêche
2 min

La Grèce est gravement touchée par une pénurie de carburant engendrée par la grève menée depuis lundi par les chauffeurs routiers. Des milliers de touristes sont bloqués. L'armée a été réquisitionnée pour ravitailler les stations-service.

Publicité

AFP - Des milliers de Grecs et de touristes étrangers affrontaient samedi une pénurie de carburant en raison d'une grève de six jours des chauffeurs routiers qui affecte gravement l'approvisionnement des stations-service en pleine saison touristique.

Des milliers de voyageurs sont bloqués par la grève et les annulations de réservations se multiplient.

it
FR NW GRAB GRECE KEFALAS 2E.wmv

Le gouvernement grec a réquisitionné vendredi des camions militaires pour parer à la pénurie d'essence engendrée par la grève qui perturbe depuis six jours les transports du pays.

Seules quelques stations-service ont été approvisionnées dans beaucoup de régions du pays.

"La période jusqu'au 15 août, c'est le pic de la saison touristique et toute une semaine a déjà été perdue" a souligné le patron de l'association du commerce grec, Vassilis Korkidis.

"Les stations-service sont à sec", a indiqué un responsable des syndicats de stations-service, Dimitris Makryvelios.

La grève affecte gravement le secteur de conserverie de la pèche, que la Grèce exporte, et de multiples établissements ont été contraints de fermer faute de carburant, selon l'association de cette industrie. "La récolte et le processus de mise en conserve des pèches ne dure que quelque jours, c'est le pic de la saison. C'est pour nous un désastre", a expliqué Costas Apostolou, président de l'association, au journal Ta Nea.

Les autorités, qui avaient décidé mercredi de réquisitionner les transporteurs routiers en grève, ont indiqué que les contrevenants pourraient être poursuivis et se voir privés de licences.

Les camionneurs, qui bloquent toutes les livraisons de carburant depuis lundi, ont décidé vendredi de poursuivre leur mouvement pour protester contre le projet du gouvernement de libéraliser leur secteur et de réduire les coûts du fret. Cette mesure est prévue dans le plan de redressement des finances de la Grèce dicté par l'UE et le FMI afin de faire face à une crise financière sans précédent.

De nombreuses entreprises sont frappées par la pénurie de carburant, des firmes de location de voitures aux producteurs de fruits.

La grève inquiète fortement les agences de tourisme. "Les problèmes d'approvisionnement continuent et s'aggravent surtout dans les îles, la situation est loin de revenir à la normale malgré la décision gouvernementale de réquisitionner les camionneurs", a indiqué Georges Télonis, président de l'Union grecque des opérateurs de tourisme.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.