Accéder au contenu principal
PAKISTAN

Vertement critiqué, Zardari se rend pour la première fois dans les zones inondées

Texte par : Dépêche
2 min

Vivement critiqué pour ne pas avoir interrompu sa tournée européenne malgré l'ampleur de la catastrophe, le président pakistanais Asif Ali Zardari s'est rendu ce jeudi dans les régions inondées et a rencontré des sinistrés.

Publicité

AFP - Le président pakistanais Asif Ali Zardari, vivement critiqué pour son absence durant les inondations ayant dévasté une partie du pays, s'est rendu jeudi dans les zones affectées et a rencontré des sinistrés, a indiqué un responsable gouvernemental.

Le président est rentré mardi au Pakistan après une tournée européenne qu'il a poursuivie en dépit des pires inondations de l'histoire du Pakistan et des nombreuses critiques qui ont visé le chef de l'Etat.

Le président a visité jeudi la ville de Sukkur, près des zones les plus touchées par les inondations, dans la province du Sind (sud), a indiqué la présidence, ainsi qu'un responsable local.

"Le président s'est rendu à Sukkur pour se rendre compte de la situation. Il a assisté à une réunion avec les responsables provinciaux durant laquelle on lui a présenté un point de la situation", a indiqué à l'AFP un responsable local.

"Il a également visité un camp pour les sinistrés, installé dans un collège et a rencontré des sinistrés pour s'enquérir de leur état", a-t-il ajouté.

Arrivé en France le 1er août, M. Zardari a poursuivi sa tournée par une visite en Grande-Bretagne, s'attirant de nombreuses critiques pour ne pas être rentré d'urgence au Pakistan au moment où le pays était confronté à des inondations dévastatrices qui ont fait quelque 1.600 morts et affecté quelque 15 millions de personnes.

Des membres de la communauté pakistanaise en Grande-Bretagne ont manifesté contre M. Zardari pendant sa visite. Lorsqu'il s'est rendu à Birmingham (centre de l'Angleterre), des centaines de manifestants ont brandi des chaussures devant des photos de M. Zardari en signe de protestation. Un manifestant a lancé des chaussures en direction du président lui-même, sans l'atteindre, selon les médias.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.