Accéder au contenu principal
INONDATIONS

Paris est toujours sans nouvelles des trois Français portés disparus en Inde

Texte par : Dépêche
3 min

Les efforts se poursuivent dans la région du Ladakh (nord) pour retrouver les trois touristes français qui ont disparu après les graves inondations qui ont touché la région. Les autorités indiennes avaient annoncé leur décès mardi.

Publicité

REUTERS - Paris était toujours sans nouvelles mercredi de trois touristes français au Ladakh, région du nord de l'Inde touchée par des inondations, dont le décès a été annoncé par les autorités indiennes.

Les efforts se poursuivent dans cette zone montagneuse très enclavée pour tenter d'avoir des nouvelles des disparus et récupérer les Français qui s'y trouvent, indique-t-on à Paris au ministère des Affaires étrangères.

Trois agents de l'ambassade de France en Inde ont été envoyés à Leh, principale ville de la région prisée des amateurs de trek actuellement en proie à des intempéries qui touchent aussi le Pakistan voisin.

Deux autres agents s'occupent des ressortissants à leur arrivée à l'aéroport de New Delhi.

Toujours selon le ministère français, "les missions de reconnaissance aériennes et terrestres se poursuivent sur place par les autorités indiennes" tandis que "le réacheminement de Leh à New Delhi se poursuit".

Christine Fages, porte-parole adjointe du Quai d'Orsay, a précisé que ,"depuis le 7 août, 140 de nos compatriotes" sont arrivés dans la capitale indienne.

"En l'état actuel de nos informations, environ une centaine de nos ressortissants se trouvent toujours au Ladakh, soit à Leh, soit dans des zones plus reculées desquelles ils sont en voie d'évacuation", a-t-elle ajouté mercredi lors d'un point de presse.

Devant le nombre important de demandes d'informations de la part des familles, le ministère a mis en place un numéro d'appel spécial, le 01.43.17.56.46.

Un guide de haute montagne parmi les disparus

Le décès de trois Français - dont un guide de montagne basé en Savoie - a été annoncé mardi par les autorités indiennes, conduisant le président Nicolas Sarkozy à diffuser un message de soutien aux familles des victimes.

"Les autorités indiennes ont annoncé le décès de trois Français en Inde, dans la zone montagneuse du Ladakh. Le président de la République adresse aux familles l'expression de son soutien le plus sincère", indique l'Elysée dans un communiqué publié dans la soirée de mardi.

Selon la presse française, les Français portés disparus sont Henri Augareils, originaire d'Aix-les-Bains, son client, ainsi qu'un troisième homme.

Guide de haute montagne âgé de 58 ans, ancien militaire, Henri Augareils travaillait pour une agence de trekking.

"Il a simplement disparu, rien d'autre", déclare son épouse dans Le Parisien.

Selon le directeur de l'agence de voyage du disparu, Jef Tripard, Henri Augareils et son groupe ont été surpris par une vague d'eau dans un village à 4.300 mètres d'altitude.

"Cela fait quatre jours que la catastrophe a eu lieu, c'est très long au dessus de 4.000 mètres d'altitude. Il devient de plus en plus difficile d'y croire", a-t-il déclaré sur le site LeParisien.fr. "Des reconnaissances héliportées ont eu lieu hier sans succès".

Selon lui, l'un des membres du groupe, originaire de la région parisienne et âgé d'environ 55 ans, est aussi au nombre des Français disparus.

Dans son communiqué, Nicolas Sarkozy a indiqué que la France était prête à étudier, avec ses partenaires, toutes les demandes d'aide humanitaire ou logistique pour porter secours aux populations affectées.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.