Accéder au contenu principal
RUSSIE

Le président Medvedev en appelle à la générosité des magnats russes

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : Sylvain ROUSSEAU
3 min

Le président russe a demandé à plusieurs riches industriels de prendre part à la reconstruction des logements détruits par les incendies qui sévissent dans la partie occidentale du pays depuis la fin du mois de juillet.

Publicité

REUTERS - Le président Dmitri Medvedev a demandé lundi à plusieurs hommes d'affaires de contribuer à la reconstruction des logements des sinistrés des incendies qui ont ravagé la partie européenne de la Russie.

La Russie a été confrontée ces 50 derniers jours à des feux de forêts et de tourbières qui ont tué plusieurs dizaines de personnes et à une canicule qui a fait doubler le taux de mortalité à Moscou, la capitale, enveloppée pendant plusieurs jours dans une fumée toxique.

Les récoltes ont été détruites et le PIB de cette année pourrait se voir amputer de 14 milliards de dollars.

Face à cette situation, Medvedev a convoqué plusieurs magnats russes, dont le propriétaire de Rusal, l'un des leaders mondiaux de l'aluminium, Oleg Deripaska, et celui du groupe minier Norilsk Nickel, Vladimir Potanine, dans sa résidence d'été à Sotchi, sur la mer Noire.

"Etant donnés l'attitude de la société face à ce problème et l'ampleur du désastre, je crois que nous pouvons examiner la manière dont les chefs d'entreprise peuvent participer à la gestion des conséquences (de la sécheresse et des feux de forêts)", a déclaré Medvedev.

Ce n'est pas la première fois que le Kremlin sollicite des "oligarques" pour contribuer à financer à des projets sociaux, politiques ou industriels soutenus par l'Etat. Et les magnats russes, dont beaucoup ont profité de la vague de privatisations controversée des années 1990, ne sont en général pas en mesure de refuser.

Le gouvernement a promis une aide exceptionnelle de deux millions de roubles (65.490 dollars) à chacune des 3.000 personnes qui ont vu leurs maisons réduites en cendres par les incendies.

Selon les services météorologiques, il devrait pleuvoir dans la partie européenne de la Russie de lundi à mercredi mais le risque d'émergence de nouveaux foyers d'incendie reste élevé.

Aide psychologique

Les feux de forêts ont mis au jour la pauvreté des campagnes où le travail se fait rare et où nombreux sont ceux dont le gagne-pain se résume à la culture de lopins de terre ou à la cueillette de baies dans les forêts voisines.

Les maisons réduites en cendres par les flammes n'étaient souvent que de petites huttes en bois dépourvues des commodités de base.

"Pour être honnête, la vie n'était pas facile là-bas même avant les incendies", a dit Medvedev, qui a laissé entendre que les hommes d'affaires pourraient créer des emplois dans ces régions.

"Ce problème nous préoccupe beaucoup et nous sommes déjà en train de réfléchir à la façon dont nous allons pouvoir apporter notre aide", a répondu Potanine à Medvedev. "Nous pouvons aider les gens à s'adapter à des nouveaux endroits, à les aider sur le plan psychologique".

Deripaska s'est engagé pour sa part à construire cinquante maisons. Le directeur général du conglomérat Sistema, Vladimir Evtouchenkov, s'est dit prêt à contribuer à la reconstruction à hauteur de 20 millions de roubles (654.900 dollars).

Lundi, le Premier ministre, Vladimir Poutine, n'a pas été en reste en publiant un décret destiné aux autorités locales sur la gestion des ouragans qui ont privé des milliers de maisons d'électricité dans le nord-ouest de la Russie et perturbé le trafic ferroviaire entre Moscou et Saint-Pétersbourg.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.