Accéder au contenu principal

Un forcené sème la panique à l'ambassade de Turquie à Tel Aviv

Un déséquilibré mental, vraisemblablement palestinien, a pénétré dans l'ambassade turque de Tel Aviv afin d'y réclamer l'asile politique. Selon plusieurs sources, l'homme aurait tenté de prendre un employé en otage avant d'être maîtrisé.

Publicité

AFP - Un Palestinien, apparemment un déséquilibré mental, a été maîtrisé mardi après une tentative de prise d'otage à l'ambassade turque à Tel-Aviv, a indiqué le journal en ligne Y-Net, précisant que l'homme, blessé, devait être remis aux autorités israéliennes.

"Le personnel de l'ambassade turque a fait savoir à la police que cet individu, arrêté par les vigiles de l'ambassade, serait remis à la police pour être soigné à l'hôpital Ichilov de Tel-Aviv", a indiqué Y-Net.

A Ankara, le ministère des Affaires étrangères a indiqué que l'homme s'était introduit dans l'ambassade où il avait tenté de prendre en otage un diplomate avant d'être maîtrisé.

L'homme a escaladé le premier étage de la mission à Tel-Aviv, a brisé une fenêtre puis est entré à l'intérieur, "portant un couteau, un jerrycan et un pistolet qui s'est avéré être un jouet", indique le ministère dans un communiqué.

Il "a crié qu'il réclamait l'asile politique et a tenté de prendre en otage le vice-consul, avant d'être maîtrisé par les membres du service de sécurité de l'ambassade", a-t-il indiqué. "L'individu est actuellement interrogé par nos services".

Le ministère a indiqué qu'aucun employé de l'ambassade n'avait été blessé, sans dire si l'homme, lui, l'avait été.

Un diplomate turc interrogé par l'AFP a indiqué que son pays "aura naturellement des contacts avec les autorités israéliennes" sur cette affaire.

Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères Ygal Palmor a indiqué lui que le contact avec l'ambassade était "très restreint".

"Nous savons que l'individu s'y trouve, nous n'avons plus qu'à attendre ce qu'ils vont faire", a-t-il dit.

Plus tôt, un avocat arabe israélien, Chafi Abouani, a déclaré à la radio publique israélienne avoir été "en contact avec le consul de Turquie et son épouse qui se trouvaient dans l'ambassade au moment où cet individu s'y est infiltré vers 17H00 locales (16H00 GMT)".

"Il s'agit d'un homme qui se dit pourchassé par le Shin Bet (service intérieur israélien de sécurité) et par les services de sécurité palestiniens. J'ai essayé de le calmer par téléphone, et le consul turc et son épouse ont pu entre-temps s'échapper", a-t-il ajouté.

"Cet homme, un Palestinien (...) a demandé que le Premier ministre turc (Recep Tayyip Erdogan) lui octroie l'asile politique", a encore dit l'avocat.

Interrogé par l'AFP, le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld, a admis qu'"une grande confusion régnait sur les circonstances des tirs survenus dans le secteur de l'ambassade".

Plus tôt dans la soirée mardi, des témoins cités par la radio publique israélienne avaient indiqué qu'"un individu, apparemment un Arabe israélien, souffrant de maladie mentale, a demandé à pénétrer dans l'ambassade turque".

De même source, "un coup de feu a alors été tiré à partir du deuxième étage de l'ambassade, et l'individu aurait uniquement été blessé à la jambe".

Selon la radio publique israélienne, l'individu s'appelle Nadim Anjaz.

Cet homme s'était retranché le 31 août 2006 dans l'enceinte de l'ambassade de Grande-Bretagne à Tel-Aviv où il avait menacé de se suicider s'il n'obtenait pas l'asile politique. Les forces de l'ordre avait maîtrisé Anjaz, qui était armé d'un pistolet en plastique, au bout de plusieurs heures de pourparlers.

Les relations entre la Turquie et Israël, proches alliés notamment sur le plan militaire, se sont détériorées depuis la fin 2008 avec l'offensive meurtrière de l'Etat hébreu à Gaza.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.