Accéder au contenu principal
GUATEMALA

Plusieurs dizaines de personnes tuées dans des intempéries

Texte par : Dépêche
2 min

Des pluies diluviennes ont provoqué la mort de 36 personnes, ce week-end, au Guatemala, dont une dizaine de passagers d'un autocar qui a été emporté par un glissement de terrain. La météo prévoit de fortes pluies jusqu'à dimanche soir.

Publicité

AFP - Au moins 20 personnes sont mortes samedi dans des glissements de terrain provoqués par de fortes pluies au Guatemala où le président Alvaro Colom a décrété l'état d'urgence sur tout le territoire.

Dix des victimes ont été tuées quand l'autocar dans lequel elles voyageaient a été emporté par un torrent de boue à Chimaltenango (ouest) et quatre personnes ont trouvé la mort enterrées sous la boue dans leur maison à Quezaltenango (ouest).

"Le pays est en état d'urgence. Nous n'avons pas de fonds pour faire face à une autre catastrophe comme celle d'Agatha", a déclaré le chef de l'Etat, faisant référence à la tempête tropicale qui a provoqué la mort d'au moins 165 personnes et des dégâts évalués à un milliard de dollars au mois de mai.

Selon M. Colom, les pluies de ces derniers jours ont causé des dégâts d'un montant de 350 à 500 millions de dollars (270 à 380 millions d'euros).

Des dizaines de coulées de boue ont encore été recensées samedi.

L'une d'elles a emporté au moins deux camions et plusieurs voitures dans un ravin de 250 mètres de profondeur situé au bord de la route interaméricaine, dans l'ouest du pays, selon la Coordination nationale pour la réduction des désastres (Conred), qui a fait état de deux morts.

Quatre autres personnes ont péri à travers le pays.

Par précaution, les autorités ont fermé certaines routes comme celle où est survenu l'accident d'autocar, qui a fait dix morts.

"Ce tronçon a été fermé et ne sera rouvert que lorsque nous serons sûrs qu'une telle tragédie ne peut pas se reproduire. Le sol est saturé d'eau et donc très instable", a déclaré samedi le ministre des Communications, des infrastructures et du logement, Guillermo Castillo.

Depuis le début des intempéries, environ 4.000 personnes ont par ailleurs été évacuées, selon le secrétaire de la Conred, Alejandro Maldonado. Près de 24.000 personnes supplémentaires vivent dans des zones à risque, d'après lui.

La météo locale prévoit de fortes pluies jusqu'à dimanche soir, voire lundi, sur la majorité du territoire.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.