Accéder au contenu principal

Madrid rend le marché du travail plus flexible

Le Parlement espagnol a adopté un texte permettant de faciliter les procédures d'embauche et de licenciement des salariés par les entreprises. Le taux de chômage a explosé dans le pays pendant la crise, franchissant la barre des 20 %.

PUBLICITÉ

AFP - Les députés espagnols ont approuvé jeudi définitivement une loi pour rendre le marché du travail plus flexible, sur fond de chômage galopant, contre laquelle les syndicats ont convoqué une grève générale le 29 septembre, a indiqué le parlement dans un communiqué.

Les députés ont approuvé une partie des amendements introduits par le Sénat, lors d'un vote en deuxième lecture, marquant la dernière étape du parcours parlementaire de ce texte avant sa publication au journal officiel.

Cette réforme voulue par le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, entend flexibiliser le marché du travail espagnol pour le rendre plus compétitif, alors que le taux de chômage en Espagne a explosé pendant la crise à plus de 20%, soit le double de la moyenne de l'Union européenne (UE).

L'objectif du gouvernement est de réduire la dualité très importante entre travailleurs stables relativement bien protégés et ceux en contrat précaires, de plus en plus nombreux.

La nouvelle législation généralise un type de contrat à durée indéterminée donnant droit à moins d'indemnités de licenciement, limite le recours aux contrats temporaires, introduit plus de flexibilité horaire dans les entreprises, et facilite les licenciements économiques.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.