Accéder au contenu principal

Accusé de racisme, Thilo Sarrazin démissionne de la Bundesbank

L'économiste social-démocrate Thilo Sarrazin, qui avait multiplié les propos jugés racistes et antisémites dans un livre paru fin août, a démissionné de la Bundesbank (Banque centrale allemande), dont il était membre du directoire.

PUBLICITÉ

AFP - La banque centrale allemande a annoncé jeudi la démission d'un membre controversé de son directoire, le social-démocrate Thilo Sarrazin, au coeur d'une polémique pour avoir tenu des propos jugés racistes dans un livre paru fin août.

"Le directoire de la Bundesbank et son membre Thilo Sarrazin sont conscients de leurs responsabilités envers l'Institution de la Bundesbank. Etant donné le débat public (autour du livre de M. Sarrazin), les parties concernées vont, d'un accord commun, mettre un terme à leur coopération à la fin du mois", a annoncé la Bundesbank sur son site internet jeudi soir.

La Buba, qui siège à Francfort (ouest), explique avoir en conséquence "retiré la demande" d'éviction du directoire de M. Sarrazin qu'elle avait adressée la semaine dernière au président allemand Christian Wulff, le seul à pouvoir démettre un membre du directoire de cette institution indépendante.

"M. Sarrazin a demandé au président fédéral de le libérer de son mandat. Le directoire de la Bundesbank remercie M. Sarrazin pour le travail qu'il a fourni" au sein de l'institution, précise le communiqué.

Dans son livre pamphlet intitulé "L'Allemagne court à sa perte", Thilo Sarrazin développe notamment une théorie sur un "gène juif" et juge que l'Allemagne "s'abrutit" sous le poids des immigrés musulmans. "Si j'ai envie d'entendre l'appel à la prière du muezzin, je vais en Orient", écrit-il notamment.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.