Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

FRANCE

Christine Lagarde table sur le retour de la croissance en 2011

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 26/09/2010

La ministre de l'Économie a indiqué dimanche au micro d'Europe 1 que "les arbitrages du budget 2011 étaient rendus". Christine Lagarde espère désormais une "bonne surprise" pour la croissance du PIB et pour les chiffres du chômage.

La ministre de l'Economie Christine Lagarde a affirmé dimanche que "tous les arbitrages" du budget 2011 étaient désormais rendus, confirmant l'objectif de réduction des niches fiscales à 10 milliards d'euros.

"Tous les arbitrages sont rendus", après une réunion qui s'est tenue "vendredi soir autour du président de la République", a indiqué la ministre au micro d’Europe 1.

Le projet de loi de finances pour 2011 doit être présenté mercredi en conseil des ministres. Il prévoit une réduction du déficit public autour de 7,8% du produit intérieur brut (PIB) cette année à 6 % l'an prochain, passant notamment par la réduction de niches fiscales et sociales.

"Si on ne considère que les niches fiscales, c'est bien une moyenne de 10 milliards d'euros (d'économies) que nous allons avoir à réaliser", a confirmé Christine Lagarde.

"Et puis si on rajoute quelques autres éléments, je pense notamment à la taxation sur les banques, on arrive à un peu plus de 12 milliards d'euros" en 2012, a-t-elle ajouté.

Suppression confirmée de la niche fiscale pour les couples mariés

Le Premier ministre François Fillon avait récemment indiqué qu'il attendait 12,5 milliards d'euros d'économies sur les niches en 2012, après 10 milliards en 2011.

Ces mesures, qui touchent notamment le secteur de l'assurance, l'immobilier ou encore les box internet, seront à la fois portées par les ménages et les entreprises.

Christine Lagarde a également confirmé sur la même station la fin du cadeau fiscal dont bénéficient les couples fraîchement unis ou séparés.

Ils rédigeaient jusqu'alors trois déclarations de revenus : une chacun pour la période allant du 1er janvier à la date de leur mariage et une autre ensemble, pour les revenus du nouveau foyer fiscal, jusqu'au 31 décembre. "On supprime cet avantage-là", a-t-elle déclaré.

La ministre optimiste sur la croissance et la baisse du chômage

Quant au bilan de l’année 2010, la ministre se veut optimiste en déclarant qu'elle espérait "une bonne surprise" pour la croissance du produit intérieur brut (PIB), qui sera "d'au moins 1,5 %".

"En tout cas je suis convaincue que nous atteindrons 1,5 %", a-t-elle déclaré, avant de confirmer qu'elle attendait une croissance de 2 % en 2011.

Enfin, Christine Lagarde ne cède pas non plus au pessimisme sur la question du chômage. La ministre espère que le taux actuel - le plus haut depuis dix ans - pourra descendre sous la barre des 9 % d'ici la fin du quinquennat de Nicolas Sarkzoy.

"Aujourd'hui, on est à 9,3 %, il faut qu'on continue à améliorer ce chiffre-là. Si on arrive à passer à 9 et puis, peut-être, un petit peu en-dessous, ce serait formidable", a dit Mme Lagarde.

 

Première publication : 26/09/2010

  • ZONE EURO

    Christine Lagarde critique la politique économique menée par l'Allemagne

    En savoir plus

  • BUDGET

    Christine Lagarde estime que la taxe bancaire rapportera 504 millions d'euros en 2011

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)