Accéder au contenu principal

En Inde, un lieu saint que se disputent hindous et musulmans va être divisé

La justice indienne a décidé de diviser en trois parties le complexe religieux d'Ayodhya, que se disputent hindous et musulmans, selon un avocat des intérêts hindous. Ce lieu saint du Nord du pays abrite les ruines d'une mosquée rasée en 1992.

Publicité

AFP - Un lieu saint disputé entre hindous et musulmans dans la ville indienne d'Ayodhya va être divisé en plusieurs parties pour les communautés religieuses, a déclaré à la presse jeudi un avocat défendant les intérêts hindous.

"Il sera divisé en trois parties et la décision (sur la façon de le diviser) sera prise dans trois mois", a déclaré l'avocat Ravi Shankar Prasad aux journalistes massés à l'extérieur de la haute cour de l'Etat de l'Uttar Pradesh (nord).

Le verdict complet de la cour n'avait pas encore été rendu public.

Le complexe religieux d'Ayodhya abrite les ruines d'une mosquée rasée en 1992 par des extrémistes hindous, ce qui avait provoqué l'une des pires vagues de violences interconfessionnelles depuis l'indépendance de l'Inde.

Les nationalistes hindous estiment que la mosquée Babri du 16e siècle a été construite par l'empereur moghol Babar sur le site d'un sanctuaire dédié à leur dieu Rama.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.