Accéder au contenu principal

L'auteur de l'attentat manqué de Times Square attend son verdict

Faisal Shahzad, un pakistanais naturalisé américain, a reconnu avoir tenté de faire exploser une bombe à Times Square le 1er mai dernier. La sentence devrait être annoncée ce mardi. L'accusation a demandé la réclusion à perpétuité.

Publicité

AFP - Faisal Shahzad, le Pakistanais naturalisé américain qui a admis avoir tenté de faire exploser une bombe le 1er mai à Times Square, en plein New York, devait connaître son sort mardi, l'accusation demandant la réclusion à perpétuité.

Cet homme de 30 ans qui vivait dans le Connecticut (nord-est des Etats-Unis) et était devenu de son propre aveu un "Moudjahidine" militant après quelques années de vie bourgeoise, a plaidé coupable en juin dernier.

"Je souhaite me déclarer cent fois coupable", avait-il déclaré devant le tribunal fédéral du sud de Manhattan.

L'accusation ne lui concède aucune circonstance atténuante. "Loin d'expliquer son comportement criminel, l'histoire personnelle de Shahzad milite en faveur de la sentence la plus sévère", a estimé le procureur adjoint Randall Jackson dans des documents déposés au greffe du tribunal avant l'audience de verdict.

Titulaire d'une maîtrise, fils de notables pakistanais, parlant parfaitement l'anglais, Faisal Shahzad a passé dix ans aux Etats-Unis, où il a notamment travaillé six ans comme responsable comptable puis financier dans le groupe de cosmétiques américain Elizabeth Arden.

Parti en juin 2009 au Pakistan pour mettre son plan à exécution, le jeune homme était alors marié à une Américaine d'origine pakistanaise avec qui il a deux enfants. Sa famille est au Pakistan, selon ses déclarations.

L'attentat avait échoué parce que la bombe n'avait pas explosé. Mais les autorités soulignent qu'une explosion aurait pu provoquer un carnage, des milliers de touristes se trouvant à Times Square en fin d'après-midi ce samedi 1er mai, par une chaude journée de printemps.

D'après les enquêteurs, Shahzad a déclaré qu'il s'attendait à tuer une quarantaine de personnes au moins et qu'il avait prévu un deuxième attentat.

Il avait fallu plus de deux jours à la police locale et au FBI pour mettre la main sur lui, au cours d'une arrestation rocambolesque survenue à bord d'un avion sur le point de s'envoler de l'aéroport JFK à destination de Dubaï.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.