Intelligence économique

Cabinets de conseil : l’Europe contre-attaque !

Par : Margaux DUQUESNE
3 mn

Sept cabinets européens se sont regroupés pour former Eurogroup Consulting, un réseau de conseil en stratégie et organisation. Le Journal de l’Intelligence économique a invité le président d’Eurogroup Consulting en France, qui accuse les sociétés de conseil anglo-américaines d’être responsables de la crise actuelle.

Publicité

Depuis janvier 2010 et en réaction à l’hégémonie anglo-saxonne dans le domaine du conseil, sept cabinets européens se sont regroupés pour former Eurogroup Consulting. Au total, mille-deux-cent consultants sont répartis dans vingt-deux bureaux dispersés dans seize pays. Président d’Eurogroup Consulting en France, Francis Rousseau dénonce la pensée unique des cabinets de conseil anglo-saxons. Pour lui, ces cabinets ont une volonté de performance à court terme. Et ce serait l’une des causes de la crise actuelle. Leurs méthodes de « benchmarking » amèneraient tout le monde au même succès, mais également aux mêmes erreurs…

« On veut nous faire croire au travers de la mondialisation et de la globalisation, deux mots qui commencent à sonner creux, que les cultures sont identiques et qu’un seul modèle suffirait. », explique Francis Rousseau. Mais il n’y croit pas. Selon lui, l’Europe doit se démarquer en la matière : « Si au niveau politique, on peut être déçu par l’Europe, je crois que c’est à l’économie de prendre pour le moment le relai. »

Par exemple, Eurogroup Consulting utilise le théâtre pour améliorer les chiffres d’un de ses clients importants : le groupe PSA Peugeot Citroën. Le cabinet de conseil a mis en place un grand projet, visant à former, par des comédiens, tous les employés de Peugeot et de Citroën. En tout, cinquante-mille employés issus de vingt et un pays différents suivent la formation, grâce au travail d’environ quarante consultants d’Eurogroup et presque autant de comédiens. Des ateliers sont mis en place pour établir quelques problématiques liées au quotidien de ces agents en contact chaque jour avec les clients des concessions automobiles. Comment accueillir un client quand on est déjà occupé avec un autre ? Comment saluer un client (poignée de main, regard) ? Comment guider un client vers un certain choix de couleur de voiture, au fil de la conversation ?

Isabelle Salem-Sermanet, directrice à Eurogroup Consulting, est convaincue, elle aussi, qu’il est important de se différencier des rivaux anglo-saxons : "La transformation par une mobilisation de masse, c'est vraiment notre cœur de métier et c'est ce qui nous différencie aussi, de nos concurrents."

Cette originalité européenne vaut-elle le coup ? Réponse dans quelques mois, à la parution des prochains chiffres de PSA Peugeot Citroën. On saura alors si jouer la comédie rapporte gros.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine