Prix Nobel de la paix

Le dissident chinois emprisonné, Liu Xiaobo, apprend la nouvelle de son prix par sa femme

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : Joris ZYLBERMAN
3 mn

La femme de Liu Xiaobo nommé prix Nobel de la paix, a pu rendre visite à son mari ce dimanche dans la prison où il purge une peine de 11 ans pour "subversion du pouvoir de l'État". Elle l'a ainsi informé qu'il avait gagné le Nobel de la paix.

Publicité

AFP - L'épouse du dissident chinois emprisonné Liu Xiaobo a pu rencontrer son mari dimanche, sans doute pour lui annoncer qu'il avait gagné le prix Nobel de la paix 2010, a indiqué une organisation de défense des droits de l'homme.

Le couple a été réuni dimanche après-midi, selon le Centre d'Information des droits de l'homme et de la démocratie, dont le siège est à Hong Kong, dans un communiqué qui cite la belle-mère du dissident.

Liu Xia était injoignable depuis vendredi soir. Elle avait alors indiqué à l'AFP être en présence de policiers qui lui avaient dit qu'ils allaient l'emmener dans la province du Liaoning (nord-est), où est emprisonné son mari, afin qu'elle puisse lui annoncer la nouvelle de son prix.

Le prix Nobel de la paix 2010 a été attribué vendredi à Liu Xiaobo "pour ses efforts durables et non violents en faveur des droits de l'homme en Chine", selon le comité Nobel norvégien.

Liu Xiaobo, 54 ans, purge une peine de 11 ans de prison après avoir été l'un des auteurs de la "Charte 08", qui réclamait une Chine démocratique. Il a été condamné pour "subversion du pouvoir de l'Etat".

Voix officielle du Parti communiste chinois, le quotidien Global Times a estimé samedi que le comité Nobel s'était "déshonoré" et que le prix de la paix avait été "dégradé en un instrument politique au service de motivations antichinoises".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine