Accéder au contenu principal

Khartoum souhaite le report du référendum d'Abyeï, le Sud s'y oppose

Le gouvernement soudanais s'est prononcé pour le report du référendum dans la région pétrolifère d'Abyeï, prévu le 9 janvier. La population doit voter pour décider de son rattachement au Nord musulman ou au Sud christiano-animiste.

Publicité

REUTERS - Le gouvernement central de Khartoum s'est prononcé jeudi pour un report du référendum prévu le 9 janvier prochain dans la région clé d'Abyeï, à la charnière entre le nord et le sud du Soudan, mais les autorités autonomes sudistes ont déclaré s'opposer.

Simultanément à un référendum d'autodétermination dans tout le Sud, la population de cette zone pétrolifère litigieuse doit choisir d'être ou non intégrée au Nord musulman ou au Sud christiano-animiste de culture sécessionniste.

Mardi, les deux parties ont déclaré ne pas être parvenues à un accord sur les critères d'éligibilité pour cette consultation "malgré de sérieux efforts et de nombreuses discussions utiles".

Elles ont prévu de se rencontrer de nouveau en Ethiopie vers la fin d'octobre pour trouver les moyens d'éviter un échec remettant en cause l'ensemble du processus de paix qui a mis fin en 2005 à plusieurs décennies de guerre civile au Soudan.

Selon des négociateurs, une solution au problème d'Abyeï serait de renoncer au référendum spécifique à cette zone et de la diviser en deux entités, l'une relevant du Nord et l'autre du Sud. Mais les deux camps ne sont d'accord ni sur une ligne de démarcation ni sur les critères d'appartenance à la région.

Des représentants nordistes ont affirmé jeudi que le temps manquait désormais pour préparerle référendum du 9 janvier et qu'il fallait le reporter "de quelques mois" ou trouver d'autres solutions au problème.

Un dirigeant sudiste a aussitôt répliqué que le report de la consultation était "inacceptable" et assuré que "le peuple d'Abyeï tenait à ce que le référendum se déroule le 9 janvier". A défaut d'accord du Nord, il a déclaré que le Sud était prêt à organiser unilatéralement le vote.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.