Accéder au contenu principal
FRANCE

La pénurie de carburants persiste malgré les instructions de Sarkozy

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
|
Vidéo par : Antoine MARIOTTI
2 min

Si le chef de l'État a donné ce matin des instructions pour que "la totalité des dépôts" de carburants soient débloqués au plus tôt, des milliers de stations-service restent vides ou manquent encore de carburant.

Publicité

Des milliers de stations-service étaient vides ou manquaient de certains carburants mercredi en France, a déclaré le ministre de l'Énergie, Jean-Louis Borloo.

L'approvisionnement des stations est limité depuis plusieurs jours par les actions contre la réforme des retraites, perturbant les consommateurs et l'activité économique.

Le président Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il ferait débloquer les dépôts de carburant.

"Sur 12 311 stations services, 3 190 se déclarent momentanément vides à cette heure-ci

et attendent l'approvisionnement, 1 700 estiment être dans une difficulté particulière sur un des produits et les camions sont en train de les acheminer", a annoncé Jean-Louis Borloo lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

"C'est à peu près la même situation qu'hier", a-t-il ajouté.

Jean-Louis Borloo a assuré qu'il n'y avait "pas de risque" pour les stocks de carburant économiques et stratégiques

Nicolas Sarkozy ordonne le déblocage des dépôts de carburant

Afin de rétablir la situation, Nicolas Sarkozy a affirmé ce matin avoir ordonné le déblocage de "la totalité des dépôts" de carburants, dans une déclaration au Conseil des ministres, dont une copie a été remise à la presse.

"Pour des millions de nos concitoyens, les transports constituent une question vitale. Il s'agit là d'une liberté fondamentale. Ces derniers jours, beaucoup de Français ont vu leur vie quotidienne perturbée par des problèmes d'approvisionnement qui ont touché une partie des stations services", a déclaré M. Sarkozy.

"J'ai donné hier des instructions pour débloquer la totalité des dépôts de carburants afin de rétablir au plus tôt une situation normale", a-t-il affirmé.

Trois dépôts de carburant - à Donges (Loire-Atlantique), au Mans et à La Rochelle - ont été débloqués par les forces de l'ordre, dans le calme, dans la nuit de mardi à mercredi.

Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a prévenu mercredi que les forces de l'ordre continueraient "à débloquer autant que nécessaire les dépôts" de carburants.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.