Accéder au contenu principal
Express Orient

Iran : la vie volée de l'autre Neda

La photo de Neda Soltani a fait le tour du monde. Présentée comme le symbole de la répression du régime de Téhéran, elle était donnée pour morte. À tort. Car cette Iranienne de 32 ans, enseignante de littérature anglaise, a été confondue par les médias du monde entier avec une jeune étudiante - Neda Aghan-Soltan, abattue lors d'une manifestation d'opposants au régime en juin 2009. Une méprise à l'origine de pressions politiques des autorités iraniennes sur Neda et de son exil en Allemagne.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.