Accéder au contenu principal
CORRUPTION

Les trois quarts des pays de la planète seraient corrompus, selon une ONG

4 min

Un rapport publié mardi par l'ONG Transparency International dresse un état des lieux de la corruption dans le monde. Si les nations pauvres et minées par des conflits sont pointés du doigt, les pays industrialisés ne sont pas non plus épargnés.

Publicité

Dans son rapport annuel sur la corruption dans le monde publié mardi, l'organisation non gouvernementale Transparency International (TI) épingle les trois quarts des 178 pays étudiés. Depuis 1995, cette ONG publie un classement annuel et attribue des notes allant de 10, pour un Etat perçu comme "propre", à zéro pour un pays perçu comme "corrompu". Dans l’édition 2010 de "l’Index sur la perception de la corruption", il ressort sans surprise que des nations pauvres et minées par des conflits - comme la Somalie, l’Irak et l’Afghanistan - restent gravement corrompus. Mais les pays industrialisés ne sont pas non plus épargnés. État des lieux.

Les premiers de la classe

Selon le classement établi par TI, le Danemark, la Nouvelle-Zélande et Singapour arrivent en tête des pays perçus comme les moins corrompus - avec un indice de 9,3 sur 10. La Finlande, la Suède, le Canada, les Pays-Bas, l’Australie, la Suisse et la Norvège complètent le top 10 du classement.

La France

Sur RFI

À la 25e place, avec un indice de 6,8 sur 10, la France perd une place par rapport à 2009. En 2007, elle figurait en 19e position. "Plusieurs raisons expliquent que les entreprises et experts internationaux interrogés continuent d'avoir une image relativement dégradée de la classe politique française", explique sur son site Web le bureau français de l’ONG. Ce dernier pointe l'enquête sur l'attentat de Karachi et ses commissions occultes présumées, l'usage abusif du secret défense dans des affaires impliquant des intérêts nationaux ou encore le projet de suppression du juge d'instruction. "La controverse sur les conflits d’intérêts suscitée par l’affaire Woerth-Bettencourt, qui a éclaté pendant l’été 2010, a jeté un peu plus le doute sur les pratiques de la classe politique française", poursuit le communiqué.

En hausse, en baisse

Le Bhoutan, le Chili, l'Équateur, la Macédoine, la Gambie, Haïti, la Jamaïque, le Koweït, le Rwanda ainsi que le Qatar ont amélioré leur score depuis 2009. La République tchèque, la Grèce, le Hongrie, l'Italie, Madagascar, le Niger, et les États-Unis, sont perçus comme plus corrompus que l'an dernier, selon le rapport.

L’Union européenne

Si le Danemark est en tête du classement et que les pays situés dans le Nord de l’Europe sont bien classés, le Sud n’est pas à son avantage puisque l’Italie (67e), la Roumanie (69e), la Bulgarie (73e) et la Grèce (78e) sont les plus mauvais élèves du Vieux Continent.

Les grandes puissances

Les enquêtes utilisées pour calculer l’indice comprennent des questions concernant l’abus de pouvoir public et se concentrent sur : les pots-de-vin, le détournement de fonds publics ainsi que la force et l’efficacité des efforts anti-corruption dans le secteur public. (Source TI)

 

La Chine (78e), la Russie (154e) et les États-Unis (seulement 22e), trois membres éminents du Conseil de sécurité de l’ONU, semblent bien mal classés par rapport à leur poids géopolitique et leur puissance économique. Le cas russe est celui qui interpelle le plus, car le pays se classe parmi les 25 pays les plus corrompus de la planète. L'ONG a relégué la Russie de 8 places en un an, soit de la 146e place en 2009 à la 154e place cette année. dans ce classement, Moscou se trouve aux côtés du Kenya, du Congo et du Cambodge. Inquiétant quand on sait que le président Dmitri Medvedev, élu en 2008, avait déclaré faire de la lutte contre la corruption une priorité.

Les pays les plus corrompus

L'Afghanistan et la Birmanie sont avant-derniers ex-aequo avec un indice de 1,4 sur 10, tandis que la dernière place revient à la Somalie avec un score de 1,1. L’Irak (175e) est au plus mal, avec un indice de 1,5. Quant au Venezuela (164e), pays membre de l’Opep, il est le plus mal classé des pays d’Amérique du Sud.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.