IRAN

Quand la Fifa enseigne le beach soccer aux femmes de Téhéran

Texte par : Emmanuel VERSACE
2 mn

Dans le cadre d'un projet mené par l’association "Goal", le premier cours de beach soccer féminin organisée par la Fifa a eu lieu à Téhéran. L'organisation d'un tournoi serait même dans les tuyaux...

Publicité

Le premier cours de beach soccer féminin organisé par une association indépendante - "Goal", affiliée à la Fifa - a eu lieu à... Téhéran. Une information caustique que n’a pas manqué de dévoiler la Fifa sur son site.

L’instance internationale de football n’est pas peu fière de ce pas vers une démocratisation du football féminin en République islamique, où la Fifa compte prochainement organiser un tournoi de beach soccer dames. "Comme un symbole de la volonté du pays de développer le football féminin et notamment le beach soccer féminin, la Fédération iranienne de football (FFIRI) organisera très prochainement le deuxième Tournoi national féminin auquel douze équipes issues de huit villes prendront part." peut-on lire sur le site.

L'intérêt de Téhéran et de la Fifa

Une histoire qui tombe à pic pour Téhéran, pointé du doigt pour sa politique à l’égard des femmes et encore plus, récemment, pour la condamnation à mort de Sakineh pour adultère ainsi que les récentes arrestations de son fils, Sajjad Ghaderzadeh, de son avocat et des deux journalistes allemands qui les avaient interviewés. Cette initiative pourrait également aider la Fifa à redorer son image écornée par une embarrassante histoire de corruption au sein du conseil des 24 "sages" du Comité exécutif qui doivent nommer, le 2 décembre, les pays hôtes des prochains Mondiaux 2018 et 2022.

Toujours rien en revanche sur les quatre joueurs internationaux iraniens suspendus à vie pour avoir porté un brassard vert au lendemain des événements de 2009. Rien non plus sur les trois joueurs arrêtés, il y a une semaine, pour avoir embrassé des fans avec lesquels ils n’étaient pas mariés et dont on ne sait toujours pas où ils se trouvent, selon le site d’information Rajanews.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine