IRAN

Report du procès pour espionnage de trois randonneurs américains

Le procès pour espionnage des trois randonneurs américains arrêtés à proximité de la frontière irakienne au mois de juillet 2009 a été reporté sine die. Il devait s'ouvrir le 6 novembre à Téhéran.

Publicité

AFP - La justice iranienne a décidé de "reporter" le procès pour espionnage des trois randonneurs américains arrêtés en juillet 2009 à la frontière irakienne, a indiqué lundi le procureur général iranien Gholam Hossein Mohseni Ejeie cité par l'agence Isna.

Ce procès devait s'ouvrir le 6 novembre à Téhéran.

"J'ai entendu dire aujourd'hui que la date du procès a été reportée", car "la ressortissante (américaine) libérée doit être également convoquée pour que les trois (randonneurs américains) soient jugés", a déclaré M. Mohseni Ejeie interrogé sur l'état de ce dossier lors d'une conférence de presse.

Le procureur général, qui est également porte-parole de l'autorité judiciaire iranienne, a expliqué qu'"une date avait été fixée pour examiner le dossier des deux" Américains toujours détenus en Iran.

"Mais la justice a soulevé la question de la convocation ou non de la ressortissante (américaine) libérée, et apparemment elle n'avait pas été convoquée", a-t-il ajouté.

Les trois randonneurs américains avaient été arrêtés le 31 juillet 2009 après avoir, selon Téhéran, franchi illégalement la frontière avec l'Irak. Ils ont ensuite été accusés d'espionnage par la justice iranienne, ce que Washington a toujours démenti.

L'Iran a libéré en septembre Sarah Shourd, 32 ans et malade, après le versement d'une caution de près de 500.000 dollars, mais son fiancé Shane Bauer et un ami, Josh Fattal, sont toujours emprisonnés à Téhéran.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine