LIGUE DES CHAMPIONS

Drôle de défaite pour Lyon

Lyon manque de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions mais passe à côté d'une lourde défaite face au Benfica. Mené 3-0 à la pause, l'OL revient à la charge en toute fin de rencontre à 4-3.

Publicité

Les Lyonnais partaient avec l’espoir de décrocher face au Benfica leur qualification directe pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Après 90 minutes de souffrance, ils en reviennent avec une drôle de défaite. Vaincus par 4 buts à 3, dont trois encaissés avant la pause, lors de leur quatrième rencontre du groupe B, les Lyonnais et leur entraîneur peuvent légitimement se poser des questions.

En Ligue 1, ce week-end face à un petit Sochaux (11e journée, 2-1), on sentait Lyon fébrile, loin très loin de son potentiel, mais qui a fini par arracher une précieuse victoire. Contre un Benfica combatif qui tenait absolument à sa victoire, l’OL a vacillé pour ensuite exploser en plein vol et finalement se reprendre à quelques minutes de la fin. Mais c’est le manque total de confiance des joueurs qui inquiète le plus, à l’instar de Hugo Lloris, d’habitude irréprochable, hésitant sur toutes ses sorties aériennes. Si la fin de la seconde période a vu des Lyonnais revenir à l’assaut des buts de Roberto Jimenez, les efforts étaient bien trop tardifs.

Le plongeon de Lyon commence dès la 20e minute. Le Brésilien Alan Kardec, que la défense lyonnaise ne contient pas, reprend d’une tête puissante un coup franc tiré par l’Argentin Eduardo Salvio. Le deuxième but intervient à la 32e minute. Sur un contre lisboète mené par Salvio, l’Argentin décale pour Carlos Martins qui centre sur Fabio Coentrao. Le Portugais, à la limite du hors-jeu, marque d’une superbe reprise et fait tomber les Lyonnais trop confiants. Dix minutes plus tard, l’Estadio do La Luz, le stade du Benfica, devient le purgatoire des Lyonnais. Sur un corner de Salvio, encore lui, Javi Garcia marque de la tête en dépit de l’intervention de Lloris, 3-0. En deuxième mi-temps, les portes de l’enfer s’ouvrent (67e). Sur un contre fatal, Coentroa, d’un lob de 25 mètres, mouche toute la défense lyonnaise et Lloris trop avancé, 4-0…

Dans les derniers instants, les Portugais lâchent prise et se font surprendre par les Lyonnais. Les buts de Yoann Gourcuff à la 75e minute (4-1), de Bafétimbi Gomis à la 86e (4-2) et de Dejan Lovren (90e +4) auraient pu changer la donne. Contrairement à ce que peut laisser paraître le score, la crise lorgne sur Lyon et les escarmouches pitoyables de son président Jean-Michel Aulas ne feront rien pour y remédier. Lors de son prochain rendez-vous européen, l’OL défiera le Schalke 04 en Allemagne, le 24 novembre. D’ici là, des choses pourraient peut-être changer du côté du Rhône, un nouvel entraîneur par exemple…
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine