IRAN

Téhéran déconseille les voyages en France en raison des "troubles sociaux"

En France, "la crise économique et les troubles sociaux" ont une "dimension sérieuse", a estime Téhéran, mardi. L’Iran appelle ainsi ses ressortissants à éviter de se rendre dans l'Hexagone ou, à défaut, d'y faire preuve de "vigilance".

Publicité

AFP - Téhéran a appelé mardi les Iraniens à éviter autant que possible de se rendre en France, en raison des problèmes de sécurité créés par la situation sociale dans ce pays, et à faire preuve de "vigilance" s'ils ne peuvent pas reporter leur déplacement.

"La crise économique et les troubles sociaux ont pris en France une dimension plus sérieuse que dans les autres pays occidentaux, et nous demandons à nos ressortissants de ne pas se rendre dans ce pays sans nécessité", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Ramin Mehmanparast lors de son point de presse hebdomadaire.

"S'ils doivent malgré tout voyager en France, ils doivent prendre des mesures de vigilance appropriées", a ajouté M. Mehmamaparast sans préciser la nature de ces mesures.

Il a indiqué que cet avertissement avait été diffusé sur le site internet du ministère et sur celui de l'ambassade d'Iran à Paris.

La France déconseille officiellement à ses ressortissants de se rendre en Iran depuis les troubles qui ont suivi la réélection contestée du président Mahmoud Ahmadinejad en juin 2009. Des milliers d'Iraniens et plusieurs étrangers ont été arrêtés lors des ces troubles, dont la Française Clotilde Reiss qui a passé près d'un an en prison pour avoir participé à une manifestation.

Dans sa dernière mise à jour en août 2010, le site du ministère français des Affaires étrangères invoque "une situation toujours tendue" et la poursuite "d'arrestations et interrogatoires qui n'épargnent pas les ressortissants des pays occidentaux" pour recommander aux Français de "surseoir à tout voyage non essentiel en Iran", "aussi bien pour les voyages d'affaires que pour les voyages touristiques".

De manifestations ont réuni plusieurs millions de personnes le 19 puis le 28 octobre en France pour protester contre une loi retardant l'âge de départ à la retraite, alors que des violences ont émaillé les protestations ces dernières semaines.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine