Accéder au contenu principal

Alerte rouge à l'approche de la tempête Tomas

Alors que la puissante tempête Tomas se dirige vers Haïti, les États-Unis vont dépêcher un porte-hélicoptères afin de fournir une aide humanitaire. Une épidémie de choléra qui sévit dans le pays depuis mi-octobre a déjà fait plus de 400 morts.

Publicité

AFP - Les autorités haïtiennes se préparaient à évacuer jeudi des dizaines de milliers de personnes vivant dans les villages de tentes érigés depuis le séisme de janvier et ont annoncé la fermeture des écoles, à l'annonce du passage de l'ouragan Tomas, redevenu tempête tropicale.

La trajectoire de la tempête Tomas
Trajectoire prévue le 05/11 (Source : nhc.noaa.gov)

Les responsables météorologiques ont décrété l'alerte rouge sur l'ensemble du pays, interdisant le déplacement des petites embarcations maritimes sur les côtes menacées par des vents violents et des vagues destructrices.

"Nous avons décidé de fermer temporairement les écoles en prévision du passage de l'ouragan car certains établissements serviront d'abris pour les personnes déplacées", a indiqué Miloudy Vincent directeur de cabinet du ministre de l'Education.

La dépression Tomas, qui a fait au moins 14 morts sur l'île caribéenne de Sainte-Lucie, s'est renforcée mercredi pour redevenir une tempête tropicale et pourrait approcher Haïti vendredi avec une puissance proche d'un ouragan, a indiqué le Centre national américain des ouragans (NHC).

Le président haïtien René Préval a personnellement entrepris une tournée de sensibilisation dans plusieurs départements du pays, pour tenter de convaincre les habitants des zones à risque de les évacuer, annonçant des mesures pour venir en aide aux populations les plus exposées aux intempéries.

L'épidémie de choléra en Haïti a fait 105 nouveaux décès depuis samedi, soit 442 au total, ont annoncé mercredi les autorités haïtiennes, qui ont également fait état de 1.978 nouvelles hospitalisations, soit 6.742 au total.

Il pourrait cependant se heurter à la réticence des occupants des camps de réfugiés, qui refusent d'abandonner leurs tentes sans la garantie de trouver des abris sûrs.

A Corail Cesselesse, un des plus grands camps de réfugiés, les résidents menaçaient de manifester jeudi contre toute mesure forcée de déplacement.

En prévision de l'arrivée de Tomas, qui risque de toucher 500.000 personnes, les Etats-Unis ont dépêché mardi un porte-hélicoptères devant apporter une aide humanitaire à Haïti, où sévit depuis mi-octobre une épidémie de choléra qui a déjà fait au moins 442 morts.

A Port-au-Prince, l'ONU a mis de côté des vivres pour répondre aux besoins de 1,1 million de personnes.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.