DÉCÈS

Des doutes entourent la disparition du surfeur Andy Irons

Au lendemain de la disparition d'Andy Irons, un rapport fait état de la présence de somnifères et d’antidépresseurs aux côtés du triple champion du monde de surf, mettant en doute la version selon laquelle il serait mort de la dengue.

Publicité

Alors que le monde du surf pleure la disparition d’Andy Irons, la police de Dallas enquête sur les circonstances de la mort du triple champion du monde. La version officielle délivrée par ses proches mettait en cause la fièvre dengue, mais elle pourrait être contredite. Selon le rapport de la police de Dallas, un flacon d’anti-dépresseur de type Xanax et des somnifères ont été retrouvés dans la chambre du surfeur - retrouvé mardi soir par les employés de l’hôtel Grand Hyatt, près de l’aéroport de Dallas.

Cependant, les médecins légistes ne veulent pas précipiter l’enquête alors que les résultats définitifs ne seront révélés que dans 90 jours. Pour l’heure, plusieurs noms du surf - comme son meilleur ennemi Kelly Slater ou le champion en titre Mike Fanning - ont rendu hommage au surfeur hawaïen. Son sponsor historique a publié en page d’accueil une photo du champion et un extrait d’un court métrage où il évoque, comme un possible présage, les "luttes avec [ses] démons".

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine