IRAK

L'Irak chiite frappé par une série d'attentats meurtriers

Un attentat à la voiture piégée a fait au moins 10 morts et 30 blessés, lundi à Bassora, dans le sud de l'Irak. Plus tôt dans la journée, 18 personnes ont trouvé la mort dans deux attaques à Kerbala et à Najaf, deux villes saintes chiites.

Publicité

AFP - Au moins dix personnes ont été tuées et 30 autres blessées lundi soir dans un attentat à la voiture piégée dans l'ouest de la ville portuaire de Bassora, dans l'extrême sud de l'Irak, a-t-on appris de source militaire.

"C'était une voiture piégée dans le quartier d'al-Qibla. Dix personnes ont été tuées et 30 blessées", a déclaré sous couvert de l'anonymat un officier de l'armée en poste dans cette agglomération, située à quelque 450 kilomètres au sud de Bagdad.

Un précédent bilan transmis par un responsable de l'Hôpital général de Bassora faisait état de cinq morts et 30 blessés dans cette explosion.

La voiture piégée a explosé vers 19H30 (16H30 GMT) dans un secteur très animé de ce quartier populaire, qui compte de nombreux restaurants et commerces.

On ignorait dans l'immédiat quelle était la cible de cet attentat.

Plus tôt dans la journée, 18 personnes avaient été tuées, dont dix pèlerins iraniens, et 58 autres blessées dans deux attentats à Kerbala et Najaf, les deux villes saintes chiites au sud de Bagdad, selon la police et le conseil de province.

Bassora est la capitale de la province chiite d'Al-Basra, cruciale pour l'économie irakienne, car 80% des exportations de pétrole du pays y transitent.

Cette province est considérée comme l'une des moins violentes d'Irak.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine