ROYAUME-UNI

David Cameron condamne la violence des manifestations étudiantes

Depuis Séoul où il doit participer au sommet du G20, le Premier ministre britannique a fermement condamné les dégradations commises par des étudiants en marge des manifestations organisées mercredi à Londres contre la hausse des frais universitaires.

Publicité

REUTERS - Le Premier ministre britannique David Cameron a condamné jeudi les débordements de la veille, à Londres, en marge d'une manifestation contre la hausse des frais universitaires.

Des étudiants ont pénétré de force au siège du Parti conservateur, dont le chef du gouvernement est issu, et ont fait voler en éclats les vitres du hall d'entrée du bâtiment, situé près du palais de Westminster.

"J'ai vu des images montrant des gens se livrant à la violence et à la destruction de biens, ce qui est complètement inacceptable", a-t-il déclaré dans un entretien accordé à la BBC à Séoul, où il doit participer au G20.

"Nous devons nous assurer que ce comportement ne restera pas impuni et que, grâce à la police, nous n'assisteront plus à de telles scènes dans les rues de Londres", a ajouté David Cameron.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine