Accéder au contenu principal
REMANIEMENT

La France dans l'attente d'un nouveau gouvernement

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : FRANCE 3
2 min

Nicolas Sarkozy a accepté samedi la démission de François Fillon, ouvrant la voie au remaniement ministériel. Le nom du Premier ministre, qui pourrait être le même, et la composition de son gouvernement devraient être annoncés ce dimanche.

Publicité

AFP - Le président Nicolas Sarkozy nommera dimanche le Premier ministre et l'ensemble du nouveau gouvernement, après la démission samedi soir de l'équipe dirigée par François Fillon, a-t-on appris auprès de sources gouvernementale et à l'UMP.

Le chef de l'Etat devrait procéder à deux temps: la nomination du Premier ministre le matin, et celle de la nouvelle équipe au complet dans l'après-midi ou la soirée, ont expliqué ces sources à l'AFP samedi soir.

it
2010/11/WB_FR_MG_PKG_POURQUOI_CE_REMANIEMENT_NW074571-A-01-20101019.flv

L'hypothèse d'une reconduction de François Fillon à Matignon était donnée, comme quasi certaine, samedi soir par d'autres sources gouvernementales et dans le parti présidentiel. "C'est fait à 100% pour Fillon", a renchéri auprès de l'AFP un membre de l'UMP.

Large sourire aux lèvres, Nicolas Sarkozy, qui a reçu samedi à deux reprises François Fillon, a ostensiblement serré la main de son Premier ministre sortant, lorsque ce dernier a quitté pour la seconde fois l'Elysée vers 19H30.

Dans l'après-midi, l'ancien Premier ministre Alain Juppé avait bousculé le protocole en annonçant implicitement, depuis Bordeaux, son entrée au gouvernement.

Selon des sources gouvernementales et UMP, M. Juppé deviendra ministre de la Défense.

Le numéro deux du gouvernement, Jean-Louis Borloo, qui convoitait Matignon, a été également reçu par le président samedi à l'Elysée. "Des postes prestigieux lui ont été proposés: les Affaires étrangères, la justice, le même ministère mais très élargi et plus puissant... Jean-Louis Borloo examine ces propositions tranquillement", ont confié des proches du ministre de l'Ecologie.

Midterm

Parmi les échos sur ce remaniement figure, a assuré un membre de l'UMP, le souhait de François Fillon de voir le patron des députés UMP, Jean-François Copé remplacer Brice Hortefeux à l'Intérieur.

Dans ce cas, M. Hortefeux pourrait prendre la tête de l'UMP, l'actuel secrétaire général, Xavier Bertrand, devant entrer au gouvernement.

Les femmes devraient être promues et le gouvernement resserré à 26 membres (contre 37 actuellement).

it
2010/11/WB_FR_NW_PKG_FR2_FILLON_SARKO_21H_NW104956-A-01-20101113.flv

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.