MASTERS DE PARIS-BERCY

Gaël Monfils passe une seconde fois à côté du titre

Pour la deuxième année consécutive, Gaël Monfils a manqué de remporter la finale des Masters de Paris-Bercy. Une défaite qu'il impute à une baisse de forme et un retard sur son planning de préparation...

Publicité

, envoyé spécial au Palais omnisport de Paris-Bercy

Gaël Monfils, amoindri physiquement par son incroyable match remporté la veille contre le numéro 2 mondial, Roger Federer, s’est incliné en finale des Masters de Paris-Bercy face à Robin Söderling, tête de série numéro 4. En à peine 1 heure et 17 minutes, le Suédois s'est débarrassé du Français sur le score de 6-1, 7-6.

Dès les premiers échanges, le Parisien perdait pied face aux services implacables du géant scandinave. Au quatrième jeu du premier set, "La Monf" concédait le break pour perdre les cinq jeux suivants... sans opposer de réelle résistance. Le deuxième set n’a pas plus enchanté le public du Palais omnisport de Paris-Bercy pourtant venu en nombre soutenir leur compatriote. À l’image du match, c’est sur un tie-break sans relief et sans spectacle (7-1) que Söderling s’est imposé.

"Je manquais de jus"

Défait par deux fois en finale de Roland-Garros, Robin Söderling pensait que Paris lui était maudite. Cette victoire vient donc le réconforter dans son objectif : celui de caresser au moins une fois dans sa carrière le prestigieux trophée des Mousquetaires. C’est fort de cette victoire, sa première en Masters 1000, que le Suédois participera aux Masters de Londres (21 au 27 novembre), où il pourrait bien faire partie des favoris.

Quant à Gaël Monfils, la déception se lisait sur son visage fatigué par une semaine palpitante au cours laquelle il aura battu pas moins de trois joueurs du top 10 (Andy Murray, Fernando Verdasco et Roger Federer). "Je manquais de jus," déclarait-il sobrement à l’issue du match. Avant d’expliquer qu’"un retard sur [son] planning ce matin" était en partie responsable de sa déconfiture sur le court de Bercy.

Le Parisien d’origine guadeloupéenne pendra une semaine de repos bien méritée dans les Antilles, avant de s’envoler pour Saint-Cyprien, le 21 novembre, où se tiendra le stage de préparation à la finale de la Coupe Davis. "J’apprends tout le temps et je sais désormais que je n’arriverai plus en retard pour ma préparation." La finale débutera au Belgrade Arena, le 3 décembre à 14 heures. Faites passer le mot…

TENNIS

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine