Accéder au contenu principal
LIGUE 1

Lyon se rapproche du podium, l'OM cale, Brest reste leader

Texte par : Dépêche
3 min

Au terme de la 13e journée de la Ligue 1, le Stade Brestois a conservé la tête du classement, malgré un nul face à Sochaux (1-1). Lyon, tombeur de Nice dimanche soir (1-0), n'est plus qu'à trois points du leader finistérien.

Publicité

AFP - Brest a conservé les commandes de la Ligue 1 à la faveur des coups d'arrêt de Marseille (6e) et du Paris SG (4e), auteurs de nuls les empêchant de prendre le pouvoir lors d'une 13e journée qui a vu Lille et Montpellier faire leur entrée sur le podium, et Lyon s'en rapprocher.

Dans ce championnat très serré, où seuls trois points séparent le podium de la 12e place, Lyon a réussi à basculer dans la première partie du classement (8e) dimanche soir en battant Nice (1-0), sur un but de Pied servi par Gourcuff. Bastos a raté un penalty, mais l'essentiel est ailleurs: l'OL n'est plus qu'à trois point du leader.

Après son excellente semaine (2-1 contre Marseille et qualification pour les demi-finales de Coupe de la Ligue), le PSG était très attendu et avait l'occasion de franchir un cap. Mais de bons Merlus lui ont compliqué la tâche, menant au score jusqu'à la 90e minute et au 7e but du sauveur Nenê (1-1). Un nul finalement mérité dans le jeu.

"Pour la première place, oui, c'est dommage mais on vient chercher un résultat en fonction de ce qu'on livre", a commenté Antoine Kombouaré, pour lequel "même dans le dur, on a fait de gros résultats".

Rennes, dans l'autres match du dimanche après-midi, a également laissé passer l'occasion de reprendre la première place, en s'inclinant 2-1 sur le terrain d'une équipe d'Auxerre (9e) décidément en grande forme, avec cette sixième victoire sur ses sept derniers matches, toutes compétitions confondues.

Brest, un bon point

"La France du football se dit: merde! Ils sont fous ces Bretons!": Alex Dupont peut plastronner. Samedi, le petit point pris a finalement été suffisant à Brest pour garder son fauteuil de leader une troisième semaine de suite. C'était aussi le premier point arraché par Sochaux à l'extérieur (1-1). Mais les Bretons peuvent remercier l'OM, incapable de venir à bout de Lens (1-1).

Outre cette mauvaise opération mathématique, les champions de France ne se rassurent pas vraiment avant d'aller défier le Spartak à Moscou pour leur "finale" en Ligue des champions en vue des 8e de finale. Lucho et Andre Ayew seront-ils toujours aussi seuls? Et Valbuena, Gignac et Rémy retrouveront-ils leur niveau?

Lille au contraire s'est amusé à Caen (victoire 5-2). La merveilleuse attaque, un peu en veilleuse en début d'exercice, s'est réveillée: Gervinho et Hazard virevoltent à nouveau, et Sow décolle avec un triplé le portant à neuf buts et au statut de meilleur buteur, à égalité avec le Normand El-Arabi.
  
Wendel, drôle de but


Montpellier est beaucoup moins spectaculaire (seulement 12 buts inscrits!) mais son succès 1-0 contre Toulouse, grâce à la 5e réalisation de Giroud, ponctue une belle semaine, marquée par sa qualification mercredi pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue.

A Bordeaux (2-1 contre Nancy), l'homme du match a été... l'arbitre: M. Varela a accordé le but de la victoire à Wendel à la dernière minute, alors que le Girondin avait poussé le ballon de la main sur le poteau, sans qu'il ne franchisse jamais la ligne.

La réserve technique déposée par l'ASNL semble vaine. "On a autant de chances de toucher l'Euromillion" que de la voir aboutir, a ironisé son entraîneur Pablo Correa, dépité. Et le fait que M. Varela et son assistant aient reconnu leur erreur ne change rien au classement de Nancy, 19e.

Derrière, Arles-Avignon a grappillé un bon point à Monaco (0-0), où le public, même clairsemé, commence à gronder.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.