Accéder au contenu principal
NIGERIA

Les forces armées ont capturé un groupe de preneurs d'otages présumés

Texte par : Dépêche
1 min

L'armée nigériane a arrêté un groupe d'une cinquantaine de rebelles, dont leur chef, soupçonnés d'être à l'origine d'enlèvements d'employés du secteur pétrolier dans la région du delta du Niger, ces dernières semaines.

Publicité

AFP - L'armée nigérianne a annoncé samedi avoir capturé plus de 50 militants soupçonnés d'avoir enlevé récemment des employés d'entreprises pétrolière dans la région du Delta du Niger.

Un porte-parole des forces spéciales Timothy Antigha a précisé à l'AFP que des militaires avaient attaqué vendredi un camp de militants dans l'Etat de Rivers, dans le sud du pays. "Le chef de la bande et plus de 50 membres de cette bande" ont été capturés, a-t-il affirmé.

Selon lui, ils étaient responsables de la prise en otage au cours des dernières semaines de 19 employés du secteur pétrolier.

L'armée avait libéré cette semaine ces 19 otages, des nigérians et des étrangers (deux Français, deux Américains, un Canadien et deux Indonésiens), lors d'une opération dans cette région, au coeur de l'industrie pétrolière.

Le Mouvement pour l'émancipation du Delta du Niger (Mend), principal groupe rebelle du sud du Nigeria, actif dans cette région, avait revendiqué le rapt de 14 des 19 otages libérés.

Vendredi, le Mend a menacé de procéder à de nouveaux enlèvements d'employés du secteur pétrolier.

"Nos combattants ont reçu l'ordre d'effectuer plus d'attaques sur les installations pétrolières pour capturer de nouveaux otages", selon un communiqué du Mend.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.