MÉDIAS

Rupert Murdoch prépare un quotidien 100 % iPad

Le magnat américain de la presse Rupert Murdoch travaille sur le lancement pour l’année prochaine de Daily, un quotidien uniquement sur tablette tactile, qu’il compte développer avec le soutien de Steve Jobs, le PDG d’Apple.

Publicité

Comment faire en sorte que les internautes se mettent à payer pour lire les journaux ? Le magnat de la presse Rupert Murdoch n’en finit pas d'expérimenter pour résoudre le problème posé par cette quadrature du cercle. Il vient donc de confirmer, sur la chaîne FoxNews, son dernier projet en date : un quotidien payant exclusivement disponible sur l’iPad et autre tablettes tactiles.

Ce journal, baptisé Daily, serait lancé en version d’essai (bêta) avant la fin d’année et en version finale l’année prochaine. Ce serait le premier titre de presse à n’avoir aucune existence hors des tablettes tactiles. Le PDG d’Apple Steve Jobs serait, d’après le quotidien britannique The Guardian, un farouche soutien de cette initiative, la première du genre.

Rupert Murdoch, à la tête de Newscorp, le troisième plus grand groupe de presse au monde, n’a pas lésiné sur les moyens pour lancer son dernier joujou. Le magnat a mis environ 30 millions de dollars sur la table et a embauché une centaine de journalistes pour la fabrication quotidienne du Daily. Si le contenu du journal n’a pas encore officiellement été révélé, la plupart des observateurs estiment qu’il aura une filiation éditoriale avec le grand tabloïd du groupe, The New York Post.

Newscorp n'en est pas à son premier pari douteux

Newscorp devrait proposer un abonnement hebdomadaire de 99 cents pour recevoir sa dose quotidienne de Daily. Le journal vise un lectorat exclusivement américain et ne devrait pas ou peu traiter d’information internationale. Rupert Murdoch estime que fin 2011, 40 millions d’iPad auront été vendus. En se positionnant très tôt sur ce marché numérique émergent, il espère capter ne serait-ce que 5% des utilisateurs de la tablette d’Apple "ce qui représenterait tout de même 2 millions de lecteurs", selon le Guardian.

Que ce magnat de la presse soit à l’origine de cette initiative inédite n’étonne pas. A la tête de Newscorp, il est à la recherche constante de moyens pour contourner avec ses journaux la gratuité du web. Sans forcément toujours rencontrer le succès escompté.

La décision, en juin dernier, de passer les journaux Times et Sunday payant à 100% avait fait grand bruit. Avant de s’avérer boiteuse. Le groupe a rendu public les premiers chiffres, en octobre, et ils ne sont pas folichons : 100 000 paiements ont été faits les quatre premiers mois et seulement la moitié concerne des abonnements, le reste correspond à l’achat d’un article ou deux…

L’heureux propriétaire de la très populaire et conservatrice chaîne FoxNews n’a jusqu’à présent jamais eu de franc succès sur le Net. Son échec le plus retentissant aura été le rachat en 2005 du réseau social MySpace pour 580 millions de dollars. Cinq ans plus tard, Facebook a ramené son concurrent au statut de petit poucet du web 2.0.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine