Dans la presse

Affaire Karachi : tous les ingrédients d'un grand feuilleton politico-médiatique

Presse française, LUNDI 22 NOVEMBRE. Après l’affaire Bettencourt, l’affaire Karachi a tout pour être le feuilleton politico-judiciaire de cette fin d’automne en France : dessous-de-table, ventes d'armement, financements politiques, soupçons à l’encontre du président et révélations quotidiennes...

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

 
C’est bien la nouvelle affaire du moment, l’affaire Karachi… Tous les ingrédients d’un grand feuilleton politico médiatique y sont : Des dessous de tables, des ventes d’armements, des financements politiques, des soupçons à l’encontre du Président…
 
Et des révélations chaque jour… Comme ce matin à la Une de Libération : « Le récit d’un témoin clé dans l'affaire de Karachi ».
 
Michel Mazens, L'ancien président de la Société française d'exportation de systèmes avancés (Sofresa), « témoin clé dans l'affaire de Karachi », admet l'arrêt des rétro-commissions, mais sans "lien" avec l'attentat de 2002.
  
« L'attentat s'est déroulé longtemps après cet épisode. A mon sens, il n'y a pas de lien entre les deux. Je n'ai jamais reçu la moindre information qui m'aurais permis de le penser ».
 
Mediapart publie « les documents de l'enquête qui désignent Sarkozy ».
 
« Le premier de ces documents est une chronologie découverte par des policiers français au siège de la Direction des constructions navales (DCN) en 2007, mais aussi par leurs homologues luxembourgeois deux ans plus tard, en janvier 2009. Il s'agit de l'historique, entre 1994 et 2004, d'une société-écran luxembourgeoise de la DCN, baptisée Heine."
 
« C'est par elle qu'ont transité 33 millions d'euros de commissions suspectes du contrat des sous-marins pakistanais Agosta, versées à des intermédiaires «imposés» à la dernière minute par le gouvernement Balladur dans les négociations, alors que celles-ci étaient déjà closes en 1994. »
 
« D'après cette chronologie, restée longtemps secrète, la création de Heine, qui a vu le jour le 18 novembre 1994, a été validée, d'une part, par Nicolas Bazire, directeur de cabinet du premier ministre Edouard Balladur, et par Nicolas Sarkozy, alors ministre du budget du gouvernement français de l'époque ».
 
 
Retrouvez les autres articles cités dans cette revue de presse en cliquant sur les liens suivants :
 
Le grand tournant de Benoit XVI, Le Figaro
 
Ce que dit le livre du Pape, La Croix
 
Prenons nous assez le temps de vivre ? Le Parisien
 
Les liens soulignés renvoient, lorsque cela est possible, vers les articles cités, mais certains journaux offrent à leurs lecteurs un contenu web différent du contenu papier. NB : Cette page n’est ni un blog, ni un article, mais un aperçu du travail de préparation de la chronique vidéo ci-dessus.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine