LIGUE DES CHAMPIONS

Auxerre cède logiquement devant l'AC Milan

Non sans avoir livré un combat honorable, Auxerre s'est finalement logiquement incliné face à l'AC Milan dans le groupe G. Le talent de Zlatan Ibrahimovic (photo) et de Ronaldinho ont eu raison de l'orgueil bourguignon.

Publicité

Auxerre s’est incliné face à l’AC Milan par 2 buts à 0 au stade de l'Abbé Deschamps, mardi soir. Grâce à cette victoire, les Milanais sont désormais certains de jouer les huitièmes de finale de la Ligue des champions, tandis que les Bourguignons, toujours derniers du groupe G, devront attendre le 8 décembre pour connaître leur destin. 

L’AJ Auxerre n’a pourtant pas fait que de la figuration face au géant milanais. Avec un jeu porté vers l’avant, les Bourguignons ont montré un visage séduisant et convaincant. Seul regret : les attaquants Frédéric Sammaritano et Roy Contout ont sans doute manqué de lucidité face aux buts du portier lombard Christian Abbiati et n’ont pas su transformer en but les quelques moments d’euphories auxerroises.

"Z" ouvre le score

À l'inverse, pendant de longues périodes de jeu, les Milanais ont donné l’impression d’hésiter devant la défense adverse. Les tauliers des Rossoneri - Zlatan Ibrahimovic, Robinho, Clarence Seedorf - semblaient étonnés de voir des Auxerrois aussi combatifs... jusqu’à la 64e minute et l’ouverture du score par "Z ". Après une intervention approximative du défenseur Dariusz Dudka, le ballon atterrit dans les pieds d'Ibrahimovic à l'entrée de la surface. Le Suédois n’a alors plus qu’à frapper sous la barre du but d’Olivier Sorin.

À plusieurs reprises pourtant, les protégés de Jean Fernandez ont failli bousculer les leaders de la Serie A, à l’image du capitaine bourguignon Benoît Pedretti tentant, à la 81e minute, un retourné acrobatique qui passe juste au-dessus des buts milanais. Le coup de grâce sera donné par Ronaldinho, qui avait commencé la rencontre sur le banc de touche après de nouvelles révélations sur ses frasques nocturnes. Entré à la 85e minute à la place d’Ibrahimovic, "Ronie", lancé par son compatriote Robinho, temporise et bat Sorin sur sa ligne. Au final, les Auxerrois s’inclinent sur un score logique - 2-0 - face à un AC Milan qui a montré un visage implacable en seconde période.

Si les Milanais sont qualifiés pour les huitièmes de finale, les Bourguignons ont, eux, encore une mince chance de prendre la troisième place du groupe synonyme de qualification pour la Ligue Europa. Mais pour cela, il faudra que l'AJA batte le Real Madrid à Bernabeu...
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine