Accéder au contenu principal

Interpellation de dix personnes soupçonnées de préparer un attentat

Dix personnes appartenant à la mouvance islamiste et soupçonnées de préparer un attentat en Belgique ont été interpellées, ce mardi, à Anvers (nord du pays), ainsi qu'en Allemagne et aux Pays-Bas.

Publicité

AFP - Dix personnes liées à la mouvance islamiste et soupçonnées d'avoir préparé un attentat en Belgique contre une cible "pas encore déterminée" ont été interpellées mardi dans ce pays ainsi qu'en Allemagne et aux Pays-Bas, a annoncé la justice belge.

"Dix prévenus de nationalité belge, néerlandaise, marocaine ou russe (d'origine tchétchène) ont été interpellées" mardi matin lors de "10 perquisitions à Anvers (nord de la Belgique), aux Pays-Bas et en Allemagne", a indiqué le parquet fédéral belge dans un communiqué.

"Il était question de plans visant à commettre un attentat en Belgique par un groupe terroriste international qui utilisait à cette fin le site internet extrémiste Ansar Al Mujahideen", précise le parquet fédéral.

"La cible de cet attentat n'était pas encore spécifiquement déterminée", indique le communiqué.

Un second volet de l'enquête, démarrée "fin 2009", s'est "concentré sur les recruteurs, les candidats-djihadistes et le financement d'une organisation terroriste tchétchène (l'Emirat du Caucase)", selon la même source.

"Plusieurs personnes ont déjà été arrêtées en Espagne, au Maroc et en Arabie saoudite au cours de l'enquête", précise encore le parquet fédéral.

"Les prévenus dans cette enquête résident principalement à Anvers", ajoute le communiqué.

Les perquisitions en Belgique ont été menées par la police judiciaire fédérale, la police locale d'Anvers, des unités spéciales de la police fédérale et des services de police néerlandais et allemands. L'enquête a été menée en collaboration avec "plusieurs autres Etats et Eurojust (l'unité de coordination judiciaire de l'UE) et avec l'assistance de la Sûreté de l'Etat, les services de renseignement belges, selon le parquet fédéral.

Interrogé par l'AFP, le parquet fédéral allemand à Karlsruhe se refusait à confirmer l'information en milieu de journée.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.