BURKINA FASO

Blaise Compaoré réélu sans surprise président dès le premier tour

Le président Blaise Compaoré, à la tête du Burkina Faso depuis 1987, a été réélu le 21 novembre lors du premier tour de l'élection présidentielle avec 80,21% des voix selon les résultats préliminaires publiés jeudi par la commission électorale.

Publicité

Le chef de l'Etat burkinabè Blaise Compaoré, au pouvoir depuis 1987, a remporté l'élection présidentielle du 21 novembre avec 80,2% des suffrages, selon les résultats provisoires proclamés jeudi par la commission électorale.

M. Compaoré, 59 ans, a été réélu dès le premier tour avec plus de 1,3 million des voix, soit 80,2% des suffrages exprimés, a annoncé lors d'une cérémonie à Ouagadougou Moussa Michel Tapsoba, le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni).

Le président sortant, qui briguait théoriquement son dernier mandat, avait recueilli 80,35% des suffrages lors du dernier scrutin en 2005.

Il laisse loin derrière lui ses deux principaux opposants: le député-maire de Dori (nord) Hama Arba Diallo (8,18%) et Bénéwendé Stanislas Sankara (6,34%), chef de file de l'opposition, arrivé deuxième avec 4,88% il y a cinq ans.

MM. Sankara et Diallo et deux autres candidats d'opposition avaient rejeté mardi par avance les résultats, au nom de "graves irrégularités".

Compaoré, au pouvoir depuis 1987, est devenu depuis un médiateur apprécié dans les conflits de la sous-région, comme ce fut le cas ces dernières années pour la Côte d'Ivoire.

Le président burkinabè, qui est âgé de 59 ans, a pris le pouvoir après la mort, dans des circonstances toujours inexpliquée, de son prédécesseur, le charismatique capitaine Thomas Sankara.

Bien qu'il ait instauré le multipartisme, l'opposition reste cantonnée au rôle de faire valoir. En 2005, Compaoré avait été réélu avec 80,3% des voix.

Pays enclavé de 15 millions d'habitants, le Burkina Faso - ou "Pays des hommes intègres" - a échappé aux troubles qui affectent ses voisins.

Sur le plan économique, la hausse des cours de l'or et du coton ne l'a guère remonté dans le classement établi sur la base de l'Indice de développement humain des Nations unies. Au dernier pointage, le 4 novembre, il figurait en 161e position sur 169 et les inégalités y sont criantes.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine