PÉNINSULE CORÉENNE

La Chine ne veut pas d'une escalade militaire opposant les deux Corées

Pékin est déterminé à "contrôler la situation" afin que "de tels événements ne se reproduisent pas", après l'attaque de l'artillerie nord-coréenne sur son voisin du sud, mardi, et les tirs de semonce d'aujourd'hui.

Publicité

Reuters - La Chine est déterminée à empêcher que se reproduisent des violences dans la péninsule coréenne, a déclaré vendredi son ministre des Affaires étrangères Yang Jiechi au terme d’un entretien avec l’ambassadeur de Corée du Nord à Pékin.

Yang, qui s’est aussi entretenu par téléphone vendredi avec ses homologues américain et sud-coréen, s’est déclaré « vivement préoccupé » par les événements de mardi, jour où l’artillerie nord-coréenne a pilonné une île sud-coréenne en mer Jaune, faisant quatre morts.

« La priorité numéro un, désormais, est de contrôler la situation et de faire en sorte que de tels événements ne se reproduisent pas », a déclaré le ministère dans un communiqué.

Lors de son entretien avec l’ambassadeur de Corée du Nord Ji Jae Ryong, ainsi qu’au cours de ses conversations avec la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton et avec le chef de la diplomatie sud-coréenne Kim Sung-hwan, le ministre chinois a appelé au calme et à une reprise rapide du dialogue, afin de faire retomber la tension.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine