TENNIS - FINALE DES MASTERS

Andy Murray rejoint Roger Federer en demi-finales

Le Britannique Andy Murray a facilement dominé l'Espagnol David Ferrer, en deux manches (6-2, 6-2), jeudi soir à Londres. Une victoire expéditive qui lui ouvre les portes des demi-finales des Masters de Londres.

Publicité

REUTERS - En disposant de l'Espagnol David Ferrer 6-2 6-2, jeudi soir à Londres, le Britannique Andy Murray a rejoint le Suisse Roger Federer en demi-finales des Masters.

Le chouchou du public londonien a pourtant mal débuté son match en étant mené d'entrée 2-0, avant de se reprendre et de ne plus laisser aucune chance à son adversaire en l'assommant de coups droits ravageurs.

Avec cette qualification, acquise au terme d'une rencontre de 69 minutes, l'Ecossais fait mieux que l'an dernier, où il avait raté le dernier carré d'un seul jeu bien qu'ayant comme cette année remporté deux de ses trois matches de poule.

Auparavant, le Suisse Roger Federer avait été le premier à accéder aux demi-finales grâce à sa victoire sur le Suédois Robin Söderling 7-6 6-3.

Impérial, le numéro deux mondial est parvenu dans le dernier carré sans concéder le moindre set en trois rencontres et peut légitimement briguer un cinquième titre dans cette compétition.

Bien que poussé au tie-break dans la première manche, Federer a toujours maîtrisé la rencontre, aidé en cela par une mauvaise appréciation du Suédois sur une balle cruciale.

A six points à cinq pour le Suisse dans le jeu décisif, sur un lob de Federer que Söderling était en mesure de reprendre, le Suédois a estimé que la balle allait sortir.
Un dixième de seconde plus tard, le lob de son adversaire touchait la ligne et le Suisse s'adjugeait le set.

"On se sent vraiment mal à ce moment-là, quand on ignore une balle comme celle-là. On a très peu de temps pour prendre une décision et après on voit qu'elle est bonne", compatissait Roger Federer après la rencontre.

"J'ai eu de la chance sur ce coup, mais j'ai globalement joué un bon match", ajoutait-il.
Le Suisse ne devait en effet à personne l'octroi de la seconde manche, ponctuée de sa part de plusieurs coups gagnants.

Il a remporté ainsi sa 15e victoire face à Söderling en 16 rencontres.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine