Accéder au contenu principal
LIGUE 1

Marseille prend les commandes

Texte par : Dépêche
4 mn

Large vainqueur de Montpellier (4-0) dans le cadre de la 15e journée du championnat de France de football, l'OM a provisoirement pris la tête de la Ligue 1 en attendant le match entre Lyon et le PSG, dimanche. Lille a concédé le nul 1-1 à Bordeaux.

Publicité

AFP - Marseille, en dominant aisément Montpellier (4-0), a parfaitement réussi son coup et profite du nul de Lille à Bordeaux (1-1) pour prendre pour la première fois cette saison la tête de la Ligue 1, samedi lors de la 15e journée.

Avec 25 points comme les Dogues mais une meilleure différence de buts (+11 contre +8), les Olympiens s'offrent à leur tour au moins une nuit dans la peau du leader.

Après s'être qualifiés mardi pour les 8e de finale de la Ligue des champions, les Marseillais ont donc conclu en beauté leur belle semaine.

Un petit effort mercredi lors de leur match en retard contre Rennes et ils pourront estimer avoir figé les positions que jusque-là les très faibles écarts n'ont cessé de chambouler, journée après journée.

Contre Montpellier, le nouveau leader n'a toutefois pas réellement eu à s'employer, tant les Héraultais, eux aussi éphémères premiers au cours de la saison avant de reculer à la troisième place, ont paru en difficulté.

En l'absence des recrues Gignac et Rémy au coup d'envoi, Lucho, Cheyrou et Valbuena ont donc réactivé leurs automatismes de la saison passée, à la différence de Brandao, muet dans sa position d'avant-centre. La soirée a même été complètement noire pour le Brésilien qui a vu son remplaçant Rémy saler l'addition en fin de match.

Chahutés à Bordeaux, même s'il y ont mené grâce au 10e but de Sow, les Lillois, avant un déplacement périlleux à Lisbonne mercredi pour tenter de se rapprocher d'une qualification en Europa League, n'ont pas grand chose à se reprocher, et surtout pas d'avoir été délogés de la première place.

Car ce Bordeaux-là, avec le retour de son capitaine Diarra, lui a offert une opposition aussi solide que vigoureuse dont il n'aurait probablement pas encore été capable il y a quelques semaines.

Après l'égalisation contre-son-camp de Rami, les Girondins, désormais 6e, ont même fini nettement mieux et eu plusieurs possibilités de repousser encore plus loin le Losc.

La neige s'invite

Avant le choc Lyon-Paris dimanche en clôture de la journée qui peut accoucher d'un nouveau leader, Rennes était donc le dernier samedi à pouvoir contrarier les plans de l'OM.

Après avoir dominé Brest lors de la 14e journée, les Rouge et Noir étaient à Lorient pour un nouveau derby mais, sans Mangane ni Marveaux, ils s'y sont cette fois pris n'importe comment, laissant Romao et Morel pointer du pied leur naïveté défensive (2-0).

Les Rennais reculent du coup à la 5e place, avec deux points de plus que les Merlus, 9e.

Opposé au relégable lensois, Brest, le dernier représentant régional, devra s'y reprendre une 2e fois car les chutes de neige ont provoqué l'arrêt du match à la pause alors que le score était aussi blanc que le terrain.

En bas de tableau, Valenciennes a profité de la venue d'Arles-Avignon, dont l'embellie aura eu la même espérance de vie qu'un flocon dans les Bouches-du-Rhône, pour se réchauffer le coeur.

Le score est lourd (3-0), et les Nordistes remontent au 13e rang. Avec six points, les Sudistes restent englués à la dernière place.

Dans le derby azuréen, entre mal-classés, Monaco et Nice n'ont pu se départager (1-1). La rencontre entre Nancy et Saint-Etienne a accouché du même résultat, Vahirua et Perrin, qui avaient déjà trouvé l'ouverture lors de la journée précédente, ayant récidivé. Les Lorrains sont 15e, et les Verts 10e.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.