Accéder au contenu principal

Nouvelle évacuation des habitants de l'île de Yeonpyeong

Des tirs d'artillerie ont à nouveau conduit à l'évacuation de l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, ce dimanche. Ses habitants avaient déjà été contraints de se mettre à l'abri quand ils ont été bombardés par Pyongyang, mardi.

Publicité

AFP - Les résidents de l'île sud-coréenne de Yeonpyeong, bombardée mardi par Pyongyang, ont reçu dimanche un ordre d'évacuation vers des abris, levé une quarantaine de minutes plus tard, a indiqué un photographe de l'AFP sur place.

Les raisons de cet ordre d'évacuation vers des abris de défense n'ont pas été communiquées par l'armée mais l'agence Yonhap a fait état de tirs d'artillerie entendus près de l'île.

"On a entendu le bruit de tirs d'artillerie sur l'île et +des signes de bombardement+ ont été détectés", a indiqué l'agence sud-coréenne Yonhap, citant un responsable militaire.

it
2010/11/WB_FR_NW_GRAB_TOURRET_COREES_7H_NW123334-A-01-20101128.flv

Un responsable de l'AFP a indiqué se trouver dans un abris, aux côtés d'habitants, d'officiers de l'armée et de la police et de journalistes, après les appels diffusés via des hauts parleurs.

Des centaines d'habitants ont fui l'île ces derniers jours, après les bombardements de mardi. Yeonpyeong, située à une douzaine de kilomètres de la Corée du Nord, compte quelque 1.300 habitants.

Cette évacuation intervient alors que les Etats-Unis et la Corée du Sud ont commencé dimanche des manoeuvres aéronavales en mer Jaune. Pyongyang avais mis en garde sur les "conséquences imprévisibles" de ces exercices au large de la péninsule coréenne sous forte tension.

L'attaque de Pyongyang mardi, d'une ampleur inédite depuis la guerre de Corée (1950-1953), a fait quatre morts sud-coréens (deux civils et deux soldats) et déclenché des tirs de riposte de la part de l'armée sud-coréenne.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.