Accéder au contenu principal
Intelligence économique

Religions: une concurrence sans pitié

Dieu est un marché, et sur ce marché, la compétition est sans pitié. Les techniques les plus pointues du marketing et de la communication sont utilisées pour recruter les pauvres pêcheurs. Le Journal de l'Intelligence Economique d'Ali Laïdi s'est rendu au Brésil, dans l'Eglise Universelle du Royaume de Dieu, un empire religieux mais aussi économique.

PUBLICITÉ

Duque de Caxias dans la grande banlieue de Rio de Janeiro. Dans une rue très passante, on constate une hyper concentration d’églises pentecôtistes. Il y en 6 dans un rayon de 100 mètres. Le lieu d’implantation d’une nouvelle église n’est pas choisi au hasard. Le but, c’est qu’elle soit proche des autres pour séduire les fidèles des églises voisines.

L’une d’entre elles, l’église de l’Assemblée de Dieu de la famille a accepté de nous ouvrir ses portes. Installée dans un ancien hangar depuis trois ans, elle est dirigée par le Pasteur Edinaldo Silva. C’est lui qui a la responsabilité de son développement dans la région. Et comme beaucoup d’églises évangéliques, celle-ci joue aussi sur le registre de l’émotion. Les fidèles sont en transe, et trouvent dans ces cultes quelques chose que l’église catholique ne leur apportait pas.

L’église utilise aussi les techniques les plus poussée de la communication : elle a son émission de télé, 4 antennes de radio, et utilise aussi Internet et les réseau sociaux. Le Pasteur, se refuse à parler de compétition avec les autres églises, mais il ne cache pas qu’il souhaite développer l’assemblée de Dieu de la famille au delà des frontières du Brésil, notamment en France, en Allemagne, en Suisse.

Une autre église évangélique a complètement bouleversé le paysage religieux du pays. C'est l’Eglise Universelle du Royaume de Dieu. Ce n’est pas la plus importante en nombre de fidèles, mais c’est certainement la plus riche. En moins de 30 ans, elle est devenue un véritable empire religieux, mais surtout économique. D’après Diana Lima, Anthropologue spécialiste de l’Eglise Universelle, "son mot d'ordre c'est visibilité".

Le siège de l’église Universelle se situe à Rio. Mais sa direction n’a pas souhaité répondre à nos questions. Nous sommes tout de même entrés. La cathédrale mondiale de la foi est un ensemble gigantesque, le plus gros temple d’Amérique Latine. La salle principale peut accueillir jusqu’à 15 000 personnes. Il y a même un fast food.

L’église prône la théologie de la prospérité, une croyance religieuse centrée sur l’idée selon laquelle l’argent est une nécessité de l’homme. "'Cette force économique fut soutenue, au début, par les fidèles avec les offrandes, les dons, explique Diana Lima. Il y a une très intense circulation d’argent, dans les églises et avec ce capital le leader fondateur de l’église qui est internationalement connu, le Bispo Macedo, a acheté, une chaîne de télévision, et d’autres entreprises de communication, radio , journaux , maison d’edition… l’église édite des livres des revues, elle distribue même son journal gratuitement".

Puissance Religieuse, économique, politique….Ses projets sont permanents.

A Sao-Paulo, l’église Universelle du Royaume de Dieu, construit actuellement une réplique hors norme du temple de Salomon, pour accueillir toujours plus de fidèles.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.