Accéder au contenu principal

L'Australie s'inquiète des conséquences des inondations sur son économie

Les inondations sans précédent qui affectent actuellement le nord-est de l'Australie ont ravagé les récoltes et les exploitations minières de l'État du Queensland, la principale région de production charbonnière du pays.

PUBLICITÉ

REUTERS - La situation a continué de se détériorer mardi dans une partie du nord-est de l'Australie, théâtre d'inondations sans précédent depuis un demi-siècle, avec de nouvelles évacuations de populations et un impact accru sur les exploitations minières et agricoles.

Diaporama Australie inondations
{{ scope.counterText }}
{{ scope.legend }}© {{ scope.credits }}

Le Queensland est la principale région productrice de charbon de l'Australie, et la quasi-paralysie du secteur pousse les cours mondiaux à la hausse.

Les installations affectées par les crues représentent 35% des exportations australiennes de charbon, estimées à 259 millions de tonnes en 2009. Or l'Australie compte pour plus de la moitié des exportations mondiales de coke, vital pour l'industrie métallurgique.

Rockhampton, une ville de 75.000 habitants, est pratiquement coupée du reste du pays. Et un demi-millier d'habitations ont été évacuées alors que les autorités s'attendent à ce que l'eau monte encore jusqu'à mercredi.

"C'est surréaliste. La totalité des parkings ont disparu. Par endroits, la ville ressemble à une plage", a déclaré une habitante de la ville au micro d'ABC.

Au total, les précipitations et les inondations de ces deux dernières semaines ont touché quelque 200.000 personnes réparties sur un territoire grand comme la France et l'Allemagne réunies. En plus de l'industrie du charbon, la catastrophe naturelle frappe aussi le secteur agricole.

2011/01/WB_FR_NW_GRAB_FANOU_NW167706-A-01-20110104.flv

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.