Accéder au contenu principal
AÉRONAUTIQUE

La compagnie sud-coréenne Asiana Airlines commande six A380

Texte par : Dépêche
2 min

Asiana Airlines, une compagnie aérienne originaire de Corée du Sud, a signé un contrat avec Airbus portant sur la commande ferme de six A380 pour 1,8 milliard de dollars. Les appareils seront livrés entre 2014 et 2017.

Publicité

AFP - La compagnie aérienne sud-coréenne Asiana Airlines a annoncé jeudi qu'elle avait commandé six exemplaires de l'avion gros porteur A380 d'Airbus pour un prix catalogue de 1,8 milliard de dollars US.

Le constructeur européen doit livrer les appareils entre 2014 et 2017, a ajouté Asiana Airlines, deuxième compagnie aérienne sud-coréenne.

Les gros porteurs doivent être utilisés pour des liaisons vers l'Europe et les Etats-Unis, a précisé la compagnie.

Cette commande intervient alors que l'assouplissement de l'attribution de visas pour les entrées aux Etats-Unis a dopé la demande sur les vols trans-pacifiques.

"Les vols long-courrier devraient augmenter de plus de 5% chaque année grâce aux accords de libre-échange (qu'a passés la Corée du Sud avec l'Europe et les Etats-Unis) et l'assouplissement de l'attribution de visas", a déclaré Yoon Young-Doo, Pdg de la compagnie dans un communiqué.

"Nous avons pris la décision d'accélérer notre développement", a-t-il ajouté.

La compagnie a jusque là exploité essentiellement des vols régionaux vers l'Asie tandis que son principal concurrent, Korean Air, domine le secteur long-courrier.

L'A380, un avion très gros porteur pouvant transporter jusqu'à 853 passagers, a rencontré récemment des problèmes quand un moteur du constructeur britannique Rolls-Royce, équipant un avion de la compagnie australienne Qantas, a explosé en vol le 4 novembre.

Cet incident a contraint à des inspections et remplacements qui ont fini par perturber la production des avions équipés de cette motorisation.

Airbus a indiqué fin décembre avoir livré en 2010 moins d'A380 que prévu, avec 18 très gros porteurs remis aux compagnies aériennes, contre 20 prévus à l'origine.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.