Accéder au contenu principal

Il n'y a plus de Français en lice à Melbourne

Les derniers espoirs français, Jo-Wilfried Tsonga chez les hommes et Alizé Cornet chez les dames, se sont inclinés samedi en 16e de finale. Pour la première fois depuis 1992, aucun tricolore ne disputera la deuxième semaine de l'Open d'Australie.

Publicité

AFP - Pour la première fois depuis 19 ans, aucun représentant français ne sera présent en huitièmes de finale de l'Open d'Australie, après l'élimination samedi des deux derniers espoirs tricolores, Jo-Wilfried Tsonga et Alizé Cornet.

Tsonga s'est incliné face à l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov 3-6, 6-3, 3-6, 6-1, 6-1 et Cornet face à la N.3 mondiale, la Belge Kim Clijsters, 7-6 (7/3), 6-3.

Il s'agit d'une première depuis 1992. A l'époque, la dernière chance française, Alexia Dechaume, s'était inclinée au 3e tour face à l'Américaine Patty Fendick.

Les messieurs alors engagés - Cédric Pioline, Olivier Delaitre, Guy Forget et Arnaud Boetsch - n'avaient, eux, pas franchi le cap du 2e tour.

Depuis, au moins un Bleu avait assuré la permanence comme Mary Pierce, Amélie Mauresmo, Sébastien Grosjean ou Jo-Wilfried Tsonga.

L'Open d'Australie est le tournoi du Grand Chelem qui a le mieux réussi aux Français dans l'histoire récente.

Dans les deux dernières décennies, Amélie Mauresmo en 2006 et Mary Pierce en 1995, se sont ainsi imposées à Melbourne. Chez les messieurs, Arnaud Clément en 2001 et Jo-Wilfried Tsonga en 2008 y ont atteint la finale.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.