Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Maduro chez "Salt Bae" : un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Lamjarred : la star marocaine placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgences à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Je veux reconstruire la gauche"

En savoir plus

FOCUS

Invasion de sargasse au Mexique : désastre ou chance à saisir?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Audiard : "Depuis longtemps, j'avais envie de tourner avec des Américains"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Voyage inoubliable sur le train du désert en Mauritanie et 300 kilomètres pour les plages de Tunisie

En savoir plus

L’invité du jour

Ghislaine Dehaene : "Il faut parler au bébé pour lui permettre de façonner son esprit"

En savoir plus

Moyen-Orient

La révolte continue, Moubarak met en place un nouveau gouvernement

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/01/2011

Au septième jour de protestations contre le président égyptien Hosni Moubarak, un nouveau gouvernement est mis en place, ainsi qu'un nouveau chef du renseignement. Des milliers de Cairotes convergent de nouveau vers la place Tahrir.

Alors que la foule afflue de nouveau ce lundi matin vers la place Tahrir, épicentre de la contestation au Caire, les Frères musulmans déclarent être en discussion pour "la formation d'un large comité de négociation chargé des questions politiques, avec el-Baradei", selon un dirigeant des Frères musulmans, Essam el-Erian, cité par l’agence Reuters.

À la Une : Que peut faire El Baradei ?

Cette information n’est pas encore confirmée par le clan el-Baradei. Le frère de l’opposant déclare qu’il n’a pas été approché par les Frères musulmans en vue de former un tel comité.

Le président Moubarak dévoile sa nouvelle équipe

De son côté, le nouveau Premier ministre, Ahmed Chafik, ministre sortant de l'Aviation civile et ancien commandant de l'armée de l'air, a dévoilé sa nouvelle équipe gouvernementale, au compte-goutte ce lundi.

Le général Mahmoud Wagdy, qui a dirigé les services d'enquêtes criminelles du Caire, occupe le poste de ministre de l’Intérieur. Un nouveau dirigeant pour le service du renseignement a été nommé par le président Moubarak : le général Mourad Mowafi, ancien gouverneur du Sinaï-Nord, remplace Omar Souleimane, promu samedi au titre de vice-président.

Quel rôle joue l'armée dans le mouvement ?

Dans la nuit de dimanche à lundi, un communiqué présidentiel a été diffusé à la télévision, promettant "de nouvelles mesures, durables, pour plus de réformes politiques, constitutionnelles et législatives", et un "dialogue avec toutes les parties". Le président Moubarak a appelé le nouveau gouvernement à "rétablir la confiance" dans l'économie et à "lutter de manière décisive contre toutes les formes de corruption".

Des milliers de manifestants de nouveau sur la place Tahrir

Lundi en milieu de matinée, plus d'un millier de personnes étaient rassemblées, place Tahrir. Certaines y avaient passé la nuit. La place est cernée par des chars, et des militaires qui contrôlent les identités des manifestants. Des comités populaires vérifient qu'aucun policier en civil ne s'infiltre parmi les manifestants, a constaté l’AFP.

Le mouvement de contestation en Égypte a appelé à une grève générale à partir de ce lundi. Les organisateurs appellent également à une "marche d'un million de personnes" pour mardi.

Première publication : 31/01/2011

  • ÉGYPTE

    "L'hypothèse d'un scénario militaire se pose depuis plusieurs mois"

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Moubarak nomme un vice-président et un nouveau Premier ministre

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'un des envoyés spéciaux de FRANCE 24 répond aux questions des internautes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)