Accéder au contenu principal

À l'heure de l'après-Moubarak

Modifié le : 29/05/2012 - 10:12

Le 11 février 2011, après 18 jours de contestation sans précédent dans l'histoire de la République arabe d'Égypte, le président Hosni Moubarak, à la tête du pays depuis 30 ans, se résigne à quitter le pouvoir. L’armée, chargée d’assurer la transition politique, promet de laisser les rênes du pouvoir à un gouvernement civil après les élections. Le scrutin législatif a permis aux islamistes – essentiellement les Frères musulmans et dans une moindre mesure les salafistes - d’obtenir une large majorité des sièges au Parlement. L’élection présidentielle voit s’affronter au second tour Mohamed Morsi, candidat des Frères musulmans, et Ahmed Chafik, ancien Premier ministre sous Moubarak.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.