Accéder au contenu principal

Suivez heure par heure la journée de mobilisation du lundi 7 février

Au lendemain de discussions historiques mais infructueuses entre le régime de Hosni Moubarak et l'opposition dont les Frères musulmans , les manifestants restent mobilisés en ce quatorzième jour de contestation.

Publicité

18h - Le président américain Barack Obama estime que le processus politique enregistre des "progrès", au lendemain du début du dialogue entre pouvoir et opposition.

17h - Le nouveau gouvernement approuve une hausse de 15% des salaires des fonctionnaires. Les retraites des militaires et des civils seront également augmentés, a annoncé lundi le ministre des Finances.

16h - Libération du représentant de Google dans la région. Wael Ghonim, responsable du marketing du géant d'Internet au Moyen-Orient et dans le Nord de l'Afrique était porté disparu depuis le 27 janvier. Il vient d'être relâché selon la chaîne de télévision Al-Arabiya.

15h - Les autorités égyptiennes écourtent le couvre-feu désormais en vigueur de 20h à 6h, heure locale (de 19h à 5h à Paris). Pour rappel, le couvre-feu débutait une heure plus tôt depuis le 28 janvier.

14h - La Bourse du Caire, fermée depuis le 27 janvier, rouvrira dimanche, selon un communiqué officiel.

13h - Le nouveau gouvernement égyptien formé par Hosni Moubarak doit se réunir au complet ce lundi pour la première fois depuis le début de la contestation.

Dans la mégalopole de 20 millions d'habitants, la vie reprend doucement son cours, de nombreux commerces et des banques ouvrent de nouveau leurs portes. Quant à la circulation sur les routes et les ponts, elle est désormais rétablie.

12h - Des manifestants empêchent des fonctionnaires d'accéder à la "Mugama", un imposant édifice gouvernemental à l'architecture d'inspiration soviétique donnant sur la place Tahrir, en se postant aux entrées dudit bâtiment.

Des protestataires affirment avoir arrêté un homme voulant mettre le feu à ce symbole de l'Etat, pour ensuite imputer l'acte aux manifestants et ainsi discréditer le soulèvement populaire. L'homme en question aurait été remis à l'armée.

9h - Des hommes inconnus ont tiré quatre roquettes sur une caserne de police à Rafah, à la frontière entre l'Egypte et la bande de Gaza, faisant un blessé.

8h - La place Tahrir toujours occupée. Dans le centre du Caire, la place Tahrir est toujours occupée par des milliers de manifestants qui ont passé la nuit sur place pour réclamer le départ immédiat du président Hosni Moubarak.

7h - Certains manifestants ont dormi sous des bâches autour de chars de l'armée qui bloquent des accès de la place, afin d'empêcher les militaires de manoeuvrer. Les manifestants redoutent qu'un départ de l'armée ne laisse la voie libre à de nouvelles attaques meurtrières des partisans de Moubarak. Ils redoutent également de voir les chars faire mouvement pour dégager la place Tahrir de ses occupants.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.