Accéder au contenu principal
BOURSE

L'action Euro Disney sur un manège enchanté

Une action qui grimpe en flèche en quelques jours, des millions de titres échangés, Mickey Mouse & Co sont-ils l’objet d’une frénésie spéculative sans précédent à la Bourse de Paris ? L'énigme suscite bien des hypothèses.

Publicité

En un peu plus de deux semaines, le cours en bourse de l’action Euro Disney a augmenté de 100%. Elle valait 8,80 euros, vendredi, contre 4,40% au 1er février. Une performance exceptionnelle. A tel point que personne ne comprend ce qui se trame actuellement à la Bourse de Paris. Même l’Autorité des marchés financiers (AMF) est désormais sur le coup. Elle a mis l’action du parc d’attraction de la région parisienne sous surveillance.

Contacté par FRANCE 24, l’AMF s’est montrée très laconique. "La surveillance se déclenche automatiquement lorsque nous observons une activité inhabituelle ou anormale sur les marchés", explique une porte-parole du gendarme de la Bourse. Mais elle tient à préciser que la situation n’est pas forcément extraordinaire, et qu’il y a plus de 5000 alertes par an.

Un volume d'actions concernées inhabituel

De son côté la direction d’Euro Disney observe sans vraiment comprendre ce qui se passe. "Nous n’avons pas connaissance d'éléments nouveaux susceptibles d'expliquer la récente évolution du cours en Bourse", concède le groupe. Il fait remonter cette fulgurante progression au lendemain de la publication de ses résultats annuels, le 8 février. Euro Disney avait alors annoncé que son chiffre d’affaires avait augmenté de 8,5% en un an.

Une bonne performance qui est cependant loin de fournir la clef de cet emballement boursier. En effet, vendredi, plus d’un million de titres ont été échangés tandis que la veille 5,1 millions d’actions avaient changé de portefeuille. Un volume qui correspond à plus de 13 % du capital de la société (38 millions d’actions sont en circulation). Par temps calme, les transactions concernent environ 30 000 titres.

Un hypothétique raid éclair chinois

"Je ne me souviens pas d'avoir déjà vu une telle hausse à la Bourse de Paris", raconte à l'AFP Arnaud de Champvallier, directeur général de Turgot Asset Management. Sur la place de Paris, des rumeurs d’un raid éclair sur Euro Disney – initié par des Chinois – ont, un temps, circulé. "Il est difficile d’imaginer un tel symbole de la culture américaine passer sous pavillon chinois", estime un trader, sous couvert d’anonymat, à l’agence de presse Reuters.

Reste pour l’instant l’hypothèse d’une frénésie spéculative. "On a observé des allers et retours, avec des gros détenteurs de titres qui achetaient et vendaient dans la même journée", remarque, dans Les Échos, un autre trader.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.